Estrosi sur le renvoi en correctionnelle de Sarkozy : "A chaque fois il a eu un non-lieu"

Estrosi sur le renvoi en correctionnelle de Sarkozy : "A chaque fois il a eu un non-lieu"
Politique

INTERVIEW - Alors que plusieurs candidats à la primaire de droite critiquent la candidature de l'ancien chef d'Etat, mis en examen dans l'affaire Bygmalion, Estrosi lui, ne voit pas le problème… bien au contraire.

"A chaque fois il a eu un non-lieu". Invité sur LCI ce jeudi matin, Christian Estrosi s’est montré confiant quant au renvoi en correctionnelle de Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bygmalion.

"A partir du moment où nous n’accepterions pas d’être candidat  dans une démocratie comme la nôtre, où nous savons qu’une mise en examen, c’est la présomption d’innocence, c’est-à-dire qu’on a plus de chance d’être innocent que coupable, cela voudrait dire que l’on donnerait raison à tous ceux qui voudraient bafouer les droits de notre démocratie et de la liberté". Selon lui, empêcher Nicolas Sarkozy de se présenter à la primaire de droite et du centre porterait atteinte au "débat démocratique de notre pays". 

Lire aussi

    En vidéo

    Christian Estrosi : "Heureusement que Nicolas Sarkozy n'est pas empêché de se présenter"

    Alors que certains candidats à la primaire de droite comme François Fillon et Jean-François Copé estiment inadéquat de se présenter à la course élyséenne avec une mise en examen, le président de la région PACA, considère lui, que le problème se pose plutôt à gauche. "Aujourd’hui, un seul a été envoyé devant le tribunal et c’est un membre du PS", a-t-il lancé faisant référence à l’ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac. Et de conclure : "Heureusement que Nicolas Sarkozy, qui a eu gain de cause systématiquement  et j’en suis convaincu, aura gain de cause une fois de plus, n’est pas empêché de se présenter". 

    A LIRE AUSSI >> La candidature de Sarkozy menacée par la justice ?

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent