Etat d'urgence prolongé de six mois : de nouvelles mesures antiterroristes votées

DirectLCI
Moins d’une semaine après l’attentat de Nice, députés et sénateurs se sont mis d’accord, mercredi pour prolonger l’état d’urgence jusqu’à fin janvier 2017. Les députés ont accepté des amendements des sénateurs interdisant les rassemblements dont la sécurité ne serait pas assurée, et facilitant la fermeture des lieux de culte dans lesquels sont tenus des propos incitantà la haine et à la violence. Ils ont en revanche refusé l'application du régime de la rétention de sûreté et de la surveillance de sûreté aux personnes condamnées pour terrorisme.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter