Etat d'urgence : un frein pour les libertés selon la présidente de la Ligue des droits de l'homme

DirectLCI
Après les attentats du 13 novembre, François Hollande avait annoncé la mise en place de l'état d'urgence. Pour Françoise Dumont, présidente de la Ligue des droits de l'homme,il se justifie mais contient des mesures attentatoires aux libertés.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter