EUROPE : MACRON JOUE GROS - Posez toutes vos questions à Bénédicte Le Chatelier et ses invités - 24 Heures en Questions

Politique

EUROPE - Ce soir, comme tous les soirs, dans "24 heures en questions", vous avez la possibilité de poser toutes vos questions à Bénédicte Le Chatelier et ses invités sur le thème du jour : la tournée européenne du président. Ils vous répondent dès 18h10.

La rentrée sera chargée pour Emmanuel Macron, et placée sous le signe de l'Europe. De l'Europe de l'Est même, dont les pays ont été "trop longtemps ignorés par la France" selon l'Elysée.  Le président rencontrera le 24 août, à Salzbourg, les premiers ministres tchèque et slovaque, Bohuslav Sobotka et Robert Fico. Une rencontre soigneusement pensée par la diplomatie française qui souhaite traiter directement de plusieurs sujets avec ces deux pays du groupe  de Visegrad, sans leurs deux encombrants voisins, la Pologne et la Hongrie. Ces deux derniers ne sont pas en effet en odeur de sainteté au sein de l'Union Européenne, du fait des dérives de leurs états de droit, du recul des libertés individuelles et de leur refus catégorique d’accueillir le moindre migrant. Emmanuel Macron s'envolera ensuite pour Bucarest le 25 août, où il rencontrera le président roumain, Klaus Iohannis.  Le lendemain, une rencontre est prévue avec le chef de l'état et le chef du gouvernement bulgares, Roumen Radev et Boïko Borissov. La question centrale abordée avec les dignitaires roumains et bulgares sera sans nul doute celle de la refonte de la directive travailleurs détachés. Macron souhaite en effet revoir ce système  qui  conduit à de nombreux abus, travail au noir, rémunérations inférieures au SMIC, conditions de travail déplorables, dépassement du temps légal hebdomadaire... La France est le second pays accueillant le plus de travailleurs détachés derrière son voisin allemand, avec 286 000 salariés déclarés. Il faut cependant rappeler que la France est aussi le troisième pays envoyeur de travailleurs détachés avec 140 000 personnes employées à l'étranger via ce dispositif. Au-delà de la question de cette directive, Macron tente de favoriser les pays qui "ont envie de jouer le jeu de l'Union Européenne et de l'approfondissement".  Et éviter ainsi une division Est-Ouest au sein de l'UE, qui sort à peine d'une crise Nord-Sud entre les pays les plus touchés par la crise financière et les tenants du dogme des 3%. Ces enjeux extérieurs font bien entendu écho à des enjeux intérieurs. Malgré un attachement profond des français au sentiment d'être européens, ces derniers dénoncent de plus en plus une Union Européenne responsable de nombreux maux, administratifs, financiers, sécuritaires... Les résultats de l'élection présidentielle, qui ont donné presque la moitié des voix à des candidats eurosceptiques, montre cette défiance grandissante. Alors, Emmanuel Macron arrivera-t-il à réconcilier les Français avec l'Union Européenne ? Pensez-vous qu'il puisse influencer certains pays de l'Est sur des questions telles que la directive travailleurs détachés ? Dans quelle direction souhaite-il faire évoluer l'Union ?

Pour poser vos questions à Bénédicte Le Chatelier et ses invités, rendez-vous sur Facebook ou sur Twitter avec le #24henquestions.

Les invités :

Benjamin MOREL

Docteur en sciences politiques – ENS Paris-Saclay

                                                       

Pascal BONIFACE

Directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques

Patrick MARTIN-GENIER

Spécialistes des questions européennes

Jean-Michel QUATREPOINT

Journaliste économique

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter