Européennes : Olivier Besancenot reprend du service en Ile-de-France

Européennes : Olivier Besancenot reprend du service en Ile-de-France

DirectLCI
ELECTIONS - La figure médiatique du NPA, qui avait arrêté de s'impliquer en première ligne dans les combats électoraux, s'est lancée lundi dans la campagne pour les européennes.

Le facteur va reprendre du service pour une tournée politique. Olivier Besancenot a annoncé lundi qu'il serait tête de liste de son parti, le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), aux élections européennes en Ile-de-France.

"Je repars au combat électoral", a lancé le responsable trotskiste, tout en assurant ne s'être "jamais retiré de la vie politique, de la vie militante : je continuais, j'étais de tous les combats". Candidat à l'Elysée en 2002 et 2007, il avait laissé la place en 2012 à Philippe Poutou. "Pour les élections européennes, il y a la possibilité de faire entendre une voix alternative et de le faire à plusieurs, c'est ça qui m'a convaincu", s'est-il expliqué lundi.

"Urgence sociale et politique"

"Ce qui m'a convaincu à titre personnel, c'est l'urgence sociale et politique", a-t-il ajouté. "Il y a une situation terrible avec un gouvernement qui culpabilise des millions de personnes en nous expliquant qu'il n'y a plus d'argent dans les caisses de l'Etat, et surtout plus pour les services publics, dans la santé et l'éducation."

Les autres têtes de liste du NPA pour les européennes du 25 mai sont Christine Poupin dans le Nord, Philippe Poutou dans le Sud-Ouest, Gaël Diaferia pour l'Est et Pierre Le Ménahès pour l'Ouest. Lors d'une conférence de presse lundi, le NPA a justifié le fait qu'il ne présentait pas de liste en Outre-mer en ces termes : "Il nous paraîtrait totalement saugrenu d'imaginer de présenter des listes dans ce qu'on doit malheureusement continuer à appeler des colonies". Quant au Centre et au Sud-Est "on aurait pu le faire, mais il aurait fallu emprunter", a calculé Olivier Besancenot, précisant qu'avec "cinq circonscriptions sur sept, on est considéré comme une liste nationale (...) et rapport qualité/prix, c'est ce qui nous convenait le mieux".

Plus d'articles

Lire et commenter