Exaspérés, ils sont prêts à mettre un bulletin FN dans les urnes

DirectLCI
Mardi, contre l'avis de son président Nicolas Sarkozy, l'UMP a entériné la position du "ni-ni" en vue du second tour de la législative partielle dans le Doubs. A Cavaillon, terre où le FN malmène la droite traditionnelle, certains habitants du Vaucluse sont prêts à sauter le pas et à faire confiance au parti d'extrême droite.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter