EXCLU - Régionales : le FN vire pour la première fois en tête de notre baromètre

EXCLU - Régionales : le FN vire pour la première fois en tête de notre baromètre

Politique
DirectLCI
SONDAGE - Après les attentats meurtriers qui ont frappé Paris le vendredi 13 novembre, le parti de Marine Le Pen passe devant Les Républicains dans les intentions de vote aux élections régionales de décembre, selon notre sondage OpinionWay-metronews-LCI.

Trois semaines avant le scrutin, les courbes se croisent. Alors que la France est encore sous le choc des attentats qui ont frappé Paris le vendredi 13 novembre, le Front national vire pour la première fois en tête de notre baromètre OpinionWay-metronews-LCI, dans les intentions de vote au premier tour des élections régionales (le 6 décembre).

La semaine dernière encore, Les Républicains faisaient la course en tête,  deux points devant le FN. En quelques jours, la situation s'est donc tout simplement inversée, le FN caracolant à 30% devant LR (28%). "C'est vraiment un transfert des intentions de vote, qui montre une amplification de la droitisation de l'électorat", souligne pour metronews Frédéric Micheau, directeur du département opinion et politique chez OpinionWay.

A LIRE AUSSI >> EXCLU - Attentats de Paris : plus d'un Français sur cinq a changé ses habitudes

Le PS ne bénéficie pas de l'union nationale


"Il est trop tôt pour certifier le lien avec les attentats, néanmoins le parti de Marine Le Pen semble être le seul à bénéficier du contexte", poursuit l'analyste. En remarquant que si cette tendance se confirme, les événements dramatiques qui ont touché la France auront eu un effet qu'ils n'avaient pas eu en 2012 : "L'affaire Merah avait plutôt été une sorte de parenthèse dans la campagne et n'avait pas fait bouger les lignes de manière significative".

Quid de la gauche ? Rien de nouveau pour le PS, qui reste stable en troisième position, à 22% d'intentions de vote. "On aurait pu s'attendre à un sursaut, un réflexe légitimiste qui aurait pu profiter au parti au pouvoir en période d'union nationale, mais non", relève Frédéric Micheau. Tout juste le bloc de gauche bénéficie-t-il d'un léger sursaut (+1 point, à 35%), lié à un léger gain d'Europe-Ecologie-Les Verts (EELV, 9% d'intentions de vote), "un peu favorisés par le contexte de la COP21".

Dernier point, les intentions d'abstention s'affichent à 51% de l'électorat. Soit un recul par rapport au premier tour des régionales de 2010 (53,7%). Mais loin, tout de même, d'un sursaut de mobilisation générale.

EN SAVOIR +
>> #EtatDurgenceTips : les astuces des Algériens pour vivre en état d'urgence
>> Michaël Stora, psychologue : "Je déconseille fortement de trop regarder les images des attentats à la télévision
>> Notre dossier complet consacré aux attentats de Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter