EXCLUSIF - "Ça va mieux", assure François Hollande... Mais qu'en pensent les Français ?

EXCLUSIF - "Ça va mieux", assure François Hollande... Mais qu'en pensent les Français ?

SCEPTIQUES - François Hollande a beau répéter que la situation économique et sociale s'améliore en France, les Français adhèrent difficilement à son optimisme. Et ils sont partagés sur les dernières mesures annoncées, selon notre sondage OpinionWay pour metronews et LCI.

Des signes de reprise, une croissance qui repart à la hausse début 2016, un chômage qui semble fléchir enfin, et voici François Hollande requinqué. "Ça va mieux", répètent inlassablement le chef de l'Etat - il l'a redit dimanche 8 mai, en marge des commémorations - et ses ministres depuis deux semaines, pour amorcer la défense du bilan du quinquennat à un an de la présidentielle.

Seulement voilà. Ce sursaut d'optimisme, même validé par certains indicateurs , ne convainc pas du tout les Français. Au contraire, comme le fait apparaître notre sondage OpinionWay pour metronews et LCI. Pas moins de 73 % des interrogés ne voient d'amélioration dans aucun des thèmes qui leur sont soumis. Pour ceux, peu nombreux, qui ont malgré tout ressenti un mieux, il s'agit dans l'ordre de la croissance (16 %), de l'image de la France (10 %), de la sécurité (8 %) et de l'emploi (8 %). Dans l'Education, sujet majeur de François Hollande, seuls 5 % des interrogés ont vu une amélioration.

Sévérité

Parmi les anciens électeurs de François Hollande en 2012, 56 % ont ressenti au moins une amélioration, contre seulement 20 % chez les anciens électeurs de Nicolas Sarkozy. Les plus sévères sont logiquement les partisans de Marine Le Pen, qui sont 85 % à ne percevoir aucune amélioration dans la situation de la France.


Les Français se montrent aussi relativement sévères lorsqu'on leur demande d'évaluer les dernières mesures annoncées par le chef de l'Etat et le gouvernement pour aider certaines catégories de Français. Revalorisation des fonctionnaires (et en particulier des professeurs d'écoles), mesures pour les jeunes, aides aux entreprises… Ils sont 62 % à penser qu'il s'agit de "manœuvres inutiles et coûteuses à un an de la présidentielle", contre seulement 37% qui y voient des initiatives "utiles pour relancer l'économie".

Cette dernière question fait toutefois apparaître un clivage intéressant. Les mesures trouvent un écho très favorable au sein de l'électorat de gauche : 59% des partisans de Jean-Luc Mélenchon et 58% des électeurs de François Hollande en 2012 y voient des initiatives utiles. A contrario, à droite, 80% des anciens électeurs de Nicolas Sarkozy (LR) et 75% de ceux de Marine Le Pen (FN) fustigent des mesures jugées électoralistes. Le signe, peut-être, que François Hollande a su, malgré tout, se faire entendre de son électorat originel. A un an de la présidentielle, c'est déjà ça.

A LIRE AUSSI
>> Sondage : Hollande et Valls ne sortent pas du gouffre d'impopularité

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 390.000 cas positifs en 24h, nouvelle hausse des contaminations

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.