Extension du pass sanitaire : "cette semaine, c’est la souplesse qui prévaut", affirme Nathalie Elimas

Extension du pass sanitaire : "cette semaine, c’est la souplesse qui prévaut", affirme Nathalie Elimas

INTERVIEW DE LA MATINALE - Invitée de LCI ce lundi, la secrétaire d'État à l'Éducation prioritaire a donné des précisions sur l'extension du pass sanitaire en France. Lors de cette première semaine d'application, la pédagogie sera privilégiée à la sanction.

Quelques jours de rodage. Alors que l'extension du pass sanitaire - aux restaurants, cafés, commerçants et transports longue distance - entre en vigueur ce lundi, l'exécutif se veut rassurant. "Cette semaine, c’est la souplesse qui prévaut", a ainsi indiqué la secrétaire d'État à l'Éducation prioritaire Nathalie Elimas, interrogée lundi par LCI. "Cela va permettre aux utilisateurs de s’ajuster pour que cela soit vite opérationnel et aux contrôles de se mettre en place. L'idée n'est pas d'être dans la sanction absolument", a-t-elle ajouté soulignant que le gouvernement "entend les inquiétudes" mais reste "confiant". Selon elle, il s'agit d'un dispositif "assez rapide et facile d’utilisation". "Le pass sanitaire est un outil supplémentaire. Il n’a qu’une seule vocation : protéger la santé des Français", assène-t-elle.

Toute l'info sur

L'interview Politique

Pas de pass sanitaire à l'école mais...

Dans un second temps, Nathalie Elimas est aussi revenu sur le déploiement du pass sanitaire à l'école. "Il n'y aura pas de pass sanitaire école, c'est extrêmement clair", a-t-elle affirmé. "Nous avons présenté un protocole sanitaire avec différentes hypothèses à mettre en place en fonction de la situation sanitaire". "Dans le premier degré, dès lors qu’il y a un cas, nous fermerons la classe. Dans le second degré ce ne sera pas le cas et c’est là que nous progressons. Lorsqu’un cas sera détecté, nous laisserons dans les établissements les élèves vaccinés. Ceux qui n’auraient pas leur schéma vaccinal complet seront alors isolés", rappelle-t-elle. Le cas échéant, "il faudra, pendant quelques jours, faire partiellement court à distance et en présentiel. Nous avons des outils pour ça", déclare la Secrétaire d'État. Ces nouvelles règles vont permettre de "laisser nos écoles ouvertes, de protéger les élèves et les personnels et de maintenir les élèves en classe", conclut-elle. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel va me verser la prime de 100 euros ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.