VIDÉO - Immigration : pour Besancenot, Mélenchon "risque de s’engluer dans une vase idéologique"

DirectLCI
INTERVIEW - Invité de Christophe Jakubyszyn ce lundi sur LCI, Olivier Besancenot a réagi à la rencontre "étonnamment complaisante" d'Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, ce vendredi à Marseille.

"C'est vraiment un non événement, cette rencontre étonnamment complaisante". Invité par Christophe Jakubyszyn à commenter les images du face-à-face de Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron à Marseille, Olivier Besancenot  l'a qualifié ce lundi d'anodin "par rapport à l'urgence sociale démocratique dans laquelle on est, du combat qui est nécessaire face à la politique de Macron." Et de renchérir : "Pour moi la politique face à Macron, c'est pas du catch, on ne peut pas faire semblant c'est vraiment mouiller sa chemise".


Au sujet de la position floue du leader de La France Insoumise sur les réfugiés, le porte-parole du NPA a expliqué avoir "lu une interview du conseiller de Jean-Luc Mélenchon et ça dépasse une ligne rouge". Et de détailler : "Ça consiste à dire 'on va assécher les flux migratoires'. Mais on est là pour se protéger des dégâts du capitalisme, pas des autres peuples, on est internationalistes. On veut que ce qu il y a de meilleur au niveau social ou démocratique dans notre pays, on puisse le faire profiter à tous."

Un débat public "devant tout le monde"

"La réalité, c'est que les frontières et le racisme sont l'arme historique des classes dominantes pour diviser notre mouvement social", a ajouté le postier le plus célèbre de France. "Je pense pour vous répondre franchement que si Jean-Luc Mélenchon va chercher ses conseils de ce coté-là, il risque de s’engluer dans une vase idéologique et d'être aspiré", a-t-il ajouté.


Estimant que "l'idée que ça soit l'immigration qui fait pression sur les salaires" est "un débat tout à fait nouveau qui ne pas avoir lieu à bas bruit, Olivier Besancenot a lancé une invitation à Jean-Luc Mélenchon. "Je propose sans qu'on se rencontre dans les rues de Marseille, qu'on ait publiquement ce débat devant tout le monde."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter