"L'Emission politique" : quand Wauquiez prétend avoir été élu par l'ensemble des habitants de sa région

DirectLCI
FAKE NEWS - Invité sur France 2 dans "L'Emission politique", le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes affirme avoir été élu par 100% des habitants de sa région. Une affirmation très, très exagérée...

Habitué des déclarations imprécises voir tout bonnement fausses, comme des propos inventés prêtés à Angela Merkel en réponse Emmanuel Macron ou une soi-disant amitié avec Sœur Emmanuelle, Laurent Wauquiez a récidivé sur le plateau de "L’Emission politique". Invité sur France 2 jeudi soir, le chef de file des Républicains a à nouveau commis une belle faute.


Au cours d’un échange assez vif avec le journaliste Philippe Tesson, qui lui reprochait ses nombreuses outrances et attaques contre Emmanuel Macron, Laurent Wauquiez s’est défendu et a accusé son interlocuteur, pourtant de droite, d’être déconnecté de la réalité. "J'adore ce genre de personnage, s'occupant du Théâtre de Poche, au cœur de Paris, m'expliquant à moi qu'électoralement je ne vaux pas grand-chose. J'ai juste été élu par huit millions de personnes", a rétorqué un Laurent Wauquiez visiblement agacé.

8 millions, une grosse exagération

Petit problème en revanche, ce chiffre est totalement faux. Il n’est ni le chiffre réalisé par la liste de Laurent Wauquiez au second tour des élections régionales, ni l’intégralité des électeurs sur les listes électorales mais il représente le nombre d’habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes dont il est le président.


Alors oui, Laurent Wauquiez est bien arrivé en tête du second tour des élections régionales de 2015 mais avec 7 millions de voix de moins qu’il affirme. Comme l’atteste les chiffres du ministère de l’Intérieur, le président des LR avait recueilli 1,2 millions de voix, soit 40,62% des suffrages exprimés, et non 8 millions, ce qu'il a affirmé sur le plateau de "l’Emission politique". 

Une nouvelle imprécision qui n’a pas manqué d’être noté par un certain nombre d’observateurs et d’opposants politiques.

Une nouvelle fake news qui ne devrait pas faire que du bien à son image.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter