Fermeture des écoles, un confinement... que réserve le conseil de défense sanitaire de mercredi ?

Fermeture des écoles, un confinement... que réserve le conseil de défense sanitaire de mercredi ?

TOUR DE VIS ? - Une nouvelle fois, l’exécutif doit se réunir mercredi 31 mars pour décider d’un maintien ou d’un renforcement des mesures dans 19 départements, voire d’un élargissement à d’autres.

Un nouveau confinement, demandé par le corps médical et scientifique, va-t-il être décidé par l’exécutif mercredi 31 mars ? Alors que se réunit à nouveau un conseil de défense sanitaire mercredi matin à l’Élysée, cette piste n’est pas privilégiée à ce jour. Si le gouvernement espère voir un léger frémissement du taux d’incidence en Ile-de-France, et particulièrement à Paris, il attend toujours les résultats consolidés des contaminations de ce mardi. Un peu plus de 30.000 nouveaux malades du Covid ont été diagnostiqués ces dernières 24 heures, mais il y en aurait en réalité près de 40.000 : le chiffre a été sous-estimé en raison d’un problème informatique, selon les informations recueillies par LCI. 

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Rien n’est donc acté à la veille de ce conseil de défense, prévient une source gouvernementale à LCI mais plusieurs questions, sur lesquelles doit se pencher le Conseil scientifique, vont guider les discussions. Les mesures renforcées mises en place dans 19 départements ont-elles produit des effets ? Si effets il y a, seront-ils suffisants pour ralentir la circulation du virus ? Dans le cas contraire, faudra-t-il les durcir, voire les étendre à d’autres départements ?  Sauf qu’avec un couvre-feu à 19h, la fermeture des commerces non-essentiels et la limitation des déplacements au-delà de 10 km, il devient difficile de mettre en place de nouvelles restrictions sans se résigner à fermer les écoles ou à reconfiner tout ou partie du pays avec la production d’une attestation obligatoire la journée. Tout cela représente un véritable casse-tête pour le gouvernement. Cette même source confirme : "Il n'est pas simple de trouver des mesures de freinage supplémentaires". 

La fermeture des écoles dans certains territoires ?

Ainsi, trois scénarios sont envisagés, d’après une autre source au sein de l’exécutif. 

D’abord, soulager les services de réanimation saturés en misant toujours sur les évacuations sanitaires. Pour que celles-ci fonctionnent (46 patients seulement ont été déplacés d’une région à une autre entre le 13 et le 27 mars, selon la Direction générale de la Santé), les familles n’auraient plus à donner leur consentement et se verraient pris en charge pour accompagner le malade et garantir le chômage partiel. 

Ensuite, les écoles pourraient fermer dans les départements les plus touchés, malgré de nouvelles mesures prises jeudi 25 mars entrainant la fermeture totale d’une classe après la découverte d’un cas positif au Covid. Rien qu’à Paris, 722 classes sont actuellement fermées

Dernière option : cette fermeture des écoles pourrait se doubler d’un confinement strict avec, par exemple, le retour de l'attestation et la limite des déplacements à 1 ou 2 km. 

Parallèlement à ces scénarios, d’autres départements pourraient se voir appliquer les mesures déjà applicables dans les 19 départements les plus touchés par l’épidémie. "D'autres territoires seront certainement concernés par ‘freiner sans enfermer’", avance notre première source. À ce jour, une quarantaine de départements présentent un taux d’incidence supérieur à 250 cas pour 100.000 habitants, le seuil d’alerte maximale fixé par les autorités.

Lire aussi

Si ces mesures strictes sont encore à l'état d'options, c'est que l'exécutif estime qu'il a encore de la marge. Alors que les professionnels de santé d'Ile-de-France s'alarment devant les réanimations débordées par la prise en charge des malades du Covid et le tri des malades que la situation imposerait, du côté de l’exécutif, on tend à "objectiver les éléments" : "On est à plus de 4200 lits de réanimation et on est monté à 7600 pour la première vague. On n’est pas encore dans la situation de trier", nuance cette même source. Ce mardi soir, la barre des 5000 patients du Covid admis en réanimation a été franchie.

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise sur Terre ce week-end : quels sont les risques ?

Laëtitia éliminée de Koh-Lanta : "Le plus surprenant, c'est que ça vienne de Lucie"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.