Finalement, Manuel Valls est favorable à une primaire à gauche...

Finalement, Manuel Valls est favorable à une primaire à gauche...

OBJECTIF 2017 - Dans une interview au JDD, le Premier ministre s'est déclaré favorable à une primaire de la gauche. Manuel Valls a également donné plus de détails sur le calendrier de François Hollande en vue de la prochaine élection présidentielle.

C'est un soutien de poids. Le Premier ministre s'est déclaré favorable à une primaire de la gauche, qui agite le Parti socialiste depuis des semaines, dans une interview au JDD publiée ce dimanche . "La primaire correspond à un besoin de participation démocratique dans notre société. Le Parti socialiste entend, à juste titre, rassembler la gauche à l'occasion de cette primaire, la gauche réformiste, socialiste, écologiste, radicale, c'est-à-dire la Belle Alliance populaire, car il s'agit d'être présent au second tour."

Pourtant, le Premier ministre n'avait pas le même point de vue il y a six mois. Interrogé en janvier dans l'émission "On n'est pas couché", Manuel Valls avait exclu le principe de primaire, estimant que François Hollande était le "candidat naturel" de la gauche en tant que président sortant. "Je pense que le président de la République sortant n'a pas à se soumettre à une primaire, qui ne concernera d'ailleurs pas toute la gauche", affirmait-il alors.

EN SAVOIR + >>  Primaire PS : le Conseil national dit oui à l'unanimité

François Hollande "annoncera sa décision à la fin de l'année"

Manuel Valls a également évoqué la possible candidature de François Hollande en vue de l'élection présidentielle de 2017. Il a donné plus de précisions quant au calendrier du chef de l'Etat. "Autre chose est le choix du président de la République, dont il est seul maître. Il en a déjà fixé la date, le rendez-vous : il annoncera sa décision à la fin de l'année."

EN SAVOIR + >> Primaire de la gauche : qui sont les potentiels candidats ?

Le Premier ministre a ainsi évoqué le statut du président de la République dans le cas où ce dernier serait désigné candidat de la gauche à l'issue de la primaire. Selon lui, cela ne lui nuirait pas. "Qu'y a-t-il de dévalorisant à retourner devant les Français, à défendre ses idées, à expliquer son action? C'est cela, la démocratie!" a assuré Manuel Valls.

A LIRE AUSSI >> Présidentielle 2017 : ces socialistes qui rêvent de doubler François Hollande

La primaire les 22 et 29 janvier

Le conseil national du PS a approuvé samedi "à l'unanimité" une résolution affirmant que, "faute de soutien des Verts et du PCF à une primaire de toute la gauche, le Parti socialiste décide d'organiser une primaire ouverte aux acteurs de la Belle Alliance populaire (PS, PRG, écologistes pro gouvernement) et (à) tous ceux qui soutiendraient la démarche". 

Cette consultation aura lieu les 22 et 29 janvier. La date d'ouverture des candidatures est fixée au 1er décembre, la clôture au 15 décembre.

EN SAVOIR + >>  Primaire PS : le Conseil national dit oui à l'unanimité

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.