Financement du FN : Marine Le Pen boude son rendez-vous avec les juges

Politique
JUSTICE - La présidente du Front national, Marine Le Pen, a refusé de se rendre à une convocation des juges d'instruction dans l'enquête sur le financement de son parti. Elle invoque une "requête en suspicion légitime" contre les magistrats.

Marine Le Pen raye la justice de son agenda personnel. La présidente du Front national a refusé de se rendre mardi à une convocation des juges d'instruction dans l'enquête sur le financement de son parti, selon des informations dévoilées mercredi par l'AFP et confirmées par l'intéressée.

Le refus de témoigner est passible d'une amende de 3750 euros . Pour justifier sa décision, Marine Le Pen a invoqué le dépôt il y a quelques jours d'une "requête en suspicion légitime" contre les magistrats, une démarche prévue par le Nouveau Code de procédure civile lorsque l'intéressé estime que les magistrats font preuve d'inimitié, voire d'animosité envers cette personne. En droit, cette requête ne suspend pas une convocation. Selon une source proche du dossier, le rendez-vous de Marine Le Pen a finalement reporté la convocation.

Témoin assisté

Les juges Renaud van Ruymbeke et Aude Buresi avaient convoqué la présidente du FN pour l'entendre mardi comme témoin assisté, statut intermédiaire entre celui de témoin simple et de mis en examen. 

Dans cette affaire, le Front national a été mis en examen début septembre . Le parti d'extrême droite est soupçonné de recel d'abus de biens sociaux et de complicité d'escroquerie. Les juges soupçonnent en effet des responsables du parti, de l'entreprise amie Riwal, ainsi que du micro-parti Jeanne, géré par des proches de Marine Le Pen, d'avoir mis en place un système de surfacturations lors des législatives de 2012 et d'avoir escroqué l’État, qui rembourse les frais de campagne. Riwal et Jeanne avaient déjà été mis en examen dans ce dossier, ainsi que six personnes dont le vice-président du FN Jean-François Jalkh.

À LIRE AUSSI >> Affaire du financement du FN : Wallerand de Saint-Just va porter plainte contre l'Etat

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter