Financement libyen : Takieddine a-t-il été condamné plusieurs fois en diffamation comme l'assure Nicolas Sarkozy ?

Politique

VRAI OU FAUX - Lors du dernier débat des candidats à la primaire de droite et du centre, Nicolas Sarkozy s'est insurgé qu'on l'interroge sur les accusations portées par Ziad Takieddine, "condamné à d'innombrables reprises pour diffamation", selon lui.

"Quelle indignité!", a lancé Nicolas Sarkozy, interrogé sur les accusations de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007 lors du troisième débat de la primaire de droite et du centre, diffusé jeudi sur France 2. "Nous sommes sur le service public, vous n'avez pas honte? Vous n'avez pas honte de donner écho à un homme qui a fait de la prison, qui a été condamné à d'innombrables reprises pour diffamation et qui est un menteur ?". 

Cet homme, c’est Ziad Takieddine, un homme d’affaires franco-libanais qui affirme avoir remis trois valises de liquide au ministère de l’Intérieur entre 2006 et 2007, dont les deux premières à Claude Guéant directement. Au total, cinq millions d’euros en "billets de 500" et quelques "liasses de 200". Un homme qui a joué un rôle intermédiaire dans plusieurs contrats internationaux, notamment dans le secteur de l’armement. Son nom, souvent mêlé à des affaires politico-financières, est apparu à de nombreuses reprises dans les petits papiers des enquêteurs. 

Sarkozy dit-il vrai ?

Et comme l’a souligné Nicolas Sarkozy, l’ancien beau-frère par alliance de Mouammar Kadhafi a déjà été condamné à deux reprises pour avoir diffamé l’ancien secrétaire général de l'Élysée. En 2014, il avait été condamné à 1500 euros d’amende pour diffamation, après avoir accusé Claude Guéant, dans un reportage de France 24, d’avoir touché de l’argent en marge de la libération des infirmières bulgares. 

Plus récemment, en septembre dernier, Ziad Takieddine a été condamné à 1000 euros d'amende pour avoir de nouveau diffamé Claude Guéant en l'accusant sur France 3 d'être allé chercher à Genève de l'argent provenant de Libye, afin selon lui de financer la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy. L’homme d’affaires avait alors été condamné à verser 3000 euros de dommages et intérêts à Claude Guéant. 

En vidéo

Troisième débat des primaires : "Vous n'avez pas honte", la réponse de Sarkozy à Pujadas sur les accusations de Takieddine

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter