Florange, "l'archétype des promesses non-tenues" de François Hollande : la colère gagne les salariés

Politique
DirectLCI
24 H EN QUESTIONS - Le site sidérurgique de Florange où François Hollande s'est rendu lundi avait été l'un des points chauds de la campagne présidentielle de 2012 : le socialiste avait pris des engagements.

François Hollande harangue du haut d'un camion les salariés désespérés et promet une loi obligeant un industriel se désengageant d'une usine française à la céder à un repreneur. Oui mais depuis son élection, les syndicats se sentent trahis alors que pour eux l'activité sidérurgique de Florange était viable. Le 24 avril 2013 les hauts-fourneaux commencent à 

être éteints.

Preuve de leur colère, des responsables locaux du syndicat FO y déposent une stèle symbolique en mémoire des "promesses non-tenues" et de la "trahison" du président Hollande. Elle rappelle celle érigée en 2009 pour Nicolas Sarkozy après la fermeture de l'aciérie de Gandrange. Pour cette nouvelle visite, la CGT a refusé de s'asseoir à la table des négociations...


Retrouvez le replay de l'émission d'Yves Calvi, 24 heures en questions, du vendredi 30 septembre 2016 diffusée sur LCI. Avec ses experts, ils approfondiront le fait d’actualité du jour. L’émission proposera également des débats et des reportages.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter