FN : Eric Dillies, le frontiste qui voulait défier Marine Le Pen, n’en aura pas l’occasion

FN : Eric Dillies, le frontiste qui voulait défier Marine Le Pen, n’en aura pas l’occasion

Politique
DirectLCI
ALTERNATIVE - Alors que le dépôt des candidatures pour la présidence du FN se termine ce samedi, un candidat de dernière minute, Eric Dillies, s’est manifesté vendredi pour défier Marine Le Pen. Il a demandé à son parti de "reporter l'échéance du dépôt de candidature". En vain.

Vendredi, le patron du FN à Lille, Éric Dillies, a déclaré sa candidature à la présidence du parti face à Marine Le Pen. "Élu de terrain et militant de notre mouvement depuis 30 ans, j'ai décidé de me présenter à la présidence du Front national. Il ne peut exister d'élection crédible sans choix. Or, nous sommes à quelques heures de la clôture du dépôt des candidatures et il n'y a pas, pour le moment, d'autre candidat que la présidente sortante", souligne l’intéressé. 


Une candidature qui semble néanmoins compromise car les candidats ont jusqu’à ce samedi pour présenter les vingt parrainages de secrétaires départementaux FN nécessaires pour se présenter. Pour espérer les obtenir, Eric Dillies demande au Front national et à son actuelle présidente, Marine Le Pen, de "reporter l'échéance du dépôt de candidature et d'en changer son mode de parrainage. Ainsi, seront mises en place les conditions nécessaires au vrai débat démocratique dont notre mouvement a besoin pour accomplir sa refondation", explique l’élu lillois.

Ce que le Front national ne semble pas disposé à lui accorder. "Il demande un changement des modalités de recueil de parrainages mais c'est impossible, c'est une disposition statutaire ! Pourquoi a-t-il attendu le dernier moment pour présenter sa candidature ? C'est incompréhensible", a répondu l'entourage de Marine Le Pen, sollicité par l'AFP.


La patronne du FN avait pourtant régulièrement souhaité que des candidatures à la présidence du FN émergent face à elle. En novembre 2014, au congrès de Lyon, elle avait été réélue avec 100% des voix et 53% de participation sur les 42.100 adhérents alors à jour de cotisation.

Alors que tout nous donne raison aujourd'hui, comment se fait-il que nous ne soyons pas majoritaires dans le pays ? Eric Dillies

En vidéo

"Au Front National il y a une ligne politique et diverses sensibilités", affirme Marine Le Pen à Carpentras

Sauf rebondissement de dernière minute, Eric Dillies ne pourra donc pas défier Marine Le Pen à qui il reproche de ne pas assez aborder certains sujets "essentiels" comme "la liberté, la famille, la défense des classes moyennes, l'hyperfiscalité". "Je vous demande à tous de réfléchir à la question suivante : alors que tout nous donne raison aujourd'hui, comment se fait-il que nous ne soyons pas majoritaires dans le pays ?", insiste Eric Dillies, cinq mois après la large défaite au second tour de Marine Le Pen.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter