FN : Marine Le Pen ne viendra pas au bureau exécutif décider du sort de son père

Politique
L'HEURE DE LA SANCTION ? - La plus haute instance du Front national se réunit jeudi pour décider de possibles sanctions contre son fondateur. Marine Le Pen assure qu'elle ne sera pas présente, tandis que son père pose ses conditions pour venir.

Marine Le Pen ne décidera pas du sort de son père. La présidente du Front national a annoncé mardi qu'elle et Florian Philippot n'assisteraient pas au bureau exécutif qui doit décider, jeudi, de la possible exclusion de Jean-Marie Le Pen du parti. Ceci afin d'assurer une "impartialité totale" de la réunion. "Mme Le Pen et M. Philippot, objets des attaques et des injures de M. Le Pen, ne veulent pas être juge et partie. Ils seront donc absents de cette réunion" pour "respecter une impartialité totale", a confirmé mardi une source proche de la présidente du FN.

Une question reste encore en suspens : Jean-Marie Le Pen sera-t-il présent, lui ? Après avoir dans un premier temps confirmé qu'il se rendrait à Nanterre pour "administrer une leçon et non d'en recevoir une", il a exigé sur BFM TV que le bureau exécutif se tienne en public. "C'est un principe général de droit français. Toutes les juridictions doivent juger en public", a-t-il martelé, avant d'expliquer que si la réunion devait se tenir à huis clos, il n'y prendrait pas part.

Toutes les tentatives de sanctions tenues en échec pour l'instant

Les propos controversés du "Menhir" début avril, qui persistait sur la question des chambres à gaz, ont déclenché une crise ouverte au sein du parti d'extrême droite. Mais toutes les tentatives de Marine Le Pen de se débarrasser de son père ont pour l'instant été tenues en échec : la suspension du patriarche, décidée début mai par le bureau exécutif, a été cassée par la justice, qui a dans un second temps suspendu le congrès par correspondance qui devait supprimer le titre de président d'honneur, toujours détenu par M. Le Pen. Et les recours sont loin d'être finis : d'après son avocat, "il est bien possible" que, si une sanction devait être prononcée jeudi, elle soit à son tour contestée devant les tribunaux…

EN SAVOIR +
>>
La justice annule la suspension de Jean-Marie Le Pen
>>
Jean-Marie Le Pen obtient la suspension du congrès du FN

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter