FN : quand Florian Philippot et Brigitte Bardot roucoulent à la Madrague

FN : quand Florian Philippot et Brigitte Bardot roucoulent à la Madrague

DirectLCI
AMITIÉS - Brigitte Bardot a reçu ce week-end à Saint-Tropez (Var) le numéro 2 du FN, Florian Philippot. Ce dernier a publié sur Twitter les clichés de cette rencontre avec l'actrice, connue de longue date pour son soutien au Front national.

Brigitte Bardot et le numéro 2 du Front national en lune de miel. L'ancienne icône du cinéma s'est illustrée samedi aux côtés de Florian Philippot, dans des photos que ce dernier a publiées sur son compte Twitter. On y voit l'ancienne actrice, aujourd'hui engagée dans la défense de la cause animale, bras dessus bras dessous avec l'intéressé.

Ce dernier était l'invité de Brigitte Bardot à la Madrague , célèbre propriété de Saint-Tropez (Var) achetée par l'actrice en 1958. L'occasion pour Florian Philippot de lui dire "merci" pour son "amour inconditionnel des animaux et de la France".

Le "bon sens politique" de Philippot

Selon Var-matin , Brigitte Bardot a, quant à elle, fait l'éloge du bras droit de Marine Le Pen, la présidente du FN, affirmant qu'elle apprécie "son calme, sa façon de développer son argumentaire et son bon sens politique quoi que puissent en dire ses adversaires".

Les amitiés de Brigitte Bardot au Front national ne sont pas nouvelles. En septembre dernier, elle s'était livrée à une déclaration d'amour à l'adresse de Marine Le Pen, déclarant dans une émission qui lui était consacrée sur France 2 que la patronne du FN avait "une paire de couilles" . "Ses idées me plaisent, ajoutait-elle. Je l'aime beaucoup. […] Je n'ai pas à m'en cacher." En février 2012, à deux mois de la présidentielle, elle avait pris fait et cause pour la fille de Jean-Marie Le Pen, s'inquiétant dans une lettre ouverte que cette dernière n'obtienne pas les signatures nécessaires pour être candidate.

À LIRE AUSSI
>> Valls, Deneuve, Hollande, Zahia : Brigitte Bardot balance sur RMC

>> Brigitte Bardot juge Gérard Depardieu "épouvantable", mais…

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter