Testé positif au coronavirus, le ministre de la Culture Franck Riester assure aller "plutôt bien"

Franck Riester contaminé par le coronavirus
Politique

CONTAGION - Franck Riester fait partie des 1412 cas de coronavirus confirmés en France ce lundi. Après avoir passé plusieurs jours à l'Assemblée nationale, le ministre de la Culture est donc désormais confiné chez lui.

Après l'Assemblée nationale, c'est le gouvernement qui est touché. Franck Riester, le ministre de la Culture, a été testé "positivement" au coronavirus, lundi 9 mars. Mais son cabinet, cité par l’AFP, se veut rassurant : il est "en forme". A LCI, le ministre a confié ressentir les mêmes symptômes que pour "une grippe", avec "fièvre modérée, état grippal et mal de tête. Je vais plutôt bien". "J'ai restreint ma vie sociale ce week-end, a-t-il continué. J'ai ainsi annulé ma participation aux réunions publiques prévues ce week-end par précaution. [...] Je n'ai eu les symptômes que ce matin. Je me suis fait tester ce midi."

Lire aussi

Le ministre n'a "pas été hospitalisé"

Preuve que son état de santé n'est pas inquiétant, il n'a "pas été hospitalisé". C'est en tout cas ce qu'indique ce lundi soir Olivier Véran, qui a "échangé quelques SMS" avec lui. "Peu symptomatique", le locataire de la rue de Valois avait un "petit symptôme fébrile avec des signes ORL", a précisé le ministre de la Santé sur BFMTV. Et d'ajouter que c'est après une présence prolongée à l'Assemblée nationale qu'il a décidé d"effectuer le test". 

Selon son agenda, et comme le corroborent plusieurs séquences filmées, le successeur de Françoise Nyssen avait passé la totalité de la semaine dernière devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée pour présenter son projet de loi sur la communication audiovisuelle. Où siégeaient les députées Sylvie Tolmont et Michèle Victory. Ces deux élues du Parti socialiste font partie des députés touchés par le Covid-19. 

C'est aussi après l'annonce de ces deux cas que le ministre avait pris la décision, par précaution, de ne pas participer, pendant le week-end à des événements prévus dans le cadre de sa campagne municipale à Coulommiers, en Seine-et-Marne. "Je poursuivrai la campagne différemment notamment à travers les réseaux sociaux", avait-il annoncé sur Facebook. Raison pour laquelle son équipe de campagne se veut rassurante. "Tout le monde va bien", le ministre a "respecté des mesures de prudence et de bon sens", nous fait-on encore savoir.

Présent lors du conseil des ministres

Dans le reste de son agenda, on découvre également qu'il a été présent au Conseil des ministre le mercredi 4 mars au matin. Un rendez-vous où la "distance de sécurité d'un mètre" n'a pas été respectée, selon nos informations. Mais Olivier Véran se veut rassurant. "Nous ne nous serrons plus les mains depuis maintenant dix jours", a-t-il fait savoir. Quoi qu'il arrive, s'il devait y avoir des cas contacts, "il y aurait une enquête de l'ARS comme pour n'importe quel Français", note le ministre.

En vidéo

Que se passerait-il si Emmanuel Macron ou ses ministres étaient contaminés ?

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le monde

C'est d'ailleurs parce qu'il applique les mêmes mesures que le reste de la population que le ministre est désormais confiné chez lui dans son appartement parisien, rappelle Matignon : "Les règles de protection sont les mêmes pour les ministres que pour tous les Français. [...] Le ministre de la Culture, à qui le Premier ministre souhaite un prompt rétablissement, va continuer de travailler à distance".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent