"Cabinet noir": les fillonistes saisissent le parquet

"Cabinet noir": les fillonistes saisissent le parquet

ENQUÊTE - Plusieurs fillonistes ont signé une lettre adressée à Eliane Houlette, patronne du parquet national financier, et à François Molins, procureur de la République de Paris. Le courrier, qui pourrait parvenir aux magistrats dès ce lundi, invoque l'article 40 du code de procédure pénale et dresse une liste des infractions constatées dans le livre Bienvenue Place Beauvau.

Les ténors de la droite ne comptent pas en rester là. Plusieurs d'entre eux ont en effet signé une missive adressée à Eliane Houlette, patronne du parquet national financier, et à François Molins, procureur de la République de Paris. Dans ce courrier, qui pourrait parvenir aux deux magistrats dès ce lundi, ces personnalités reviennent sur le livre des journalistes Didier Hassoux, Christophe Labbé et Olivia Recasens Bienvenue Place Beauvau paru la semaine dernière.

"Une lecture d’autant plus choquante pour certains d’entre eux - comme Valérie Pécresse - qu’ils sont directement concernés par les révélations de ce qui serait un système policier et judiciaire mis en place par l’exécutif qui aurait fonctionné pendant cinq ans à plein régime" indique Le Figaro. Une 'structure clandestine' qui, selon les auteurs de ce courrier, relève 'de l’association de malfaiteurs'.

Nombreux signataires

Parmi les signataires de cette lettre : Philippe Bas, président de la commission des lois du Sénat, Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, Christian Jacob, président du groupe LR à l’Assemblée nationale, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, Nathalie Kosciusko-Morizet, présidente du groupe LR au Conseil de Paris, et Luc Chatel, ancien ministre de l’Éducation nationale et désormais porte-parole du candidat François Fillon...

« Cette lecture révèle la commission d’un certain nombre de faits d’une particulière gravité qui seraient susceptibles de revêtir différentes qualifications pénales. Vous trouverez en annexe aux présentes un tableau de synthèse de ces infractions dont certaines pourraient relever de la juridiction du parquet national financier", souligne ce courrier. 

Les signataires invoquent "les dispositions de l’article 40, alinéa 2 du Code de procédure pénale", pour demander au haut magistrat "de donner aux présentes les suites que vous jugerez utiles". (Cette disposition oblige) "toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République", est-il encore écrit.

À Éliane Houlette et François Molins donc d’ouvrir, s’ils le jugent nécessaire, des enquêtes préliminaires sur les faits reprochés. "Ils pourraient faire montre de la même rapidité que pour les affaires François Fillon et Bruno Le Roux", ajoute Le Figaro

En vidéo

François Hollande vs François Fillon : la guerre est déclenchée

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le vaccin Pfizer/BioNTech pour enfants disponible dans l'Union Européenne le 13 décembre

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.