Hollande à l'Assemblée nationale : une présence (presque) anormale

Hollande à l'Assemblée nationale : une présence (presque) anormale

PERSONA GRATA - Malgré l'interdiction constitutionnelle, François Hollande prononcera jeudi 6 octobre un discours sur les institutions l’Assemblée nationale. Pas de quoi effaroucher les députés interrogés par LCI.

Jeudi 6 octobre à 18h, François Hollande est attendu à l’Assemblée nationale pour un discours sur les institutions. C’est la première fois que le chef de l’Etat s’exprimera au sein du Parlement. Une présence que critique la droite car, selon la Constitution, le président de la République ne peut pas participer aux séances des assemblées parlementaires. Seule exception : depuis la loi de 2008, il peut s’adresser aux députés et sénateurs réunis en Congrès à Versailles.

Toute l'info sur

L'abandon de Hollande

Lire aussi

    La droite et le référendum dans le viseur

    S’agit-il donc d’une dérogation à la sacro-sainte règle de la séparation des pouvoirs ? En réalité, non. François Hollande est invité par Claude Bartolone à venir s’exprimer à l’occasion d’un colloque à l’Hôtel de Lassay, la résidence du président de l’Assemblée, mitoyenne du Palais Bourbon. Une subtilité qui a son importance : le lieu se trouve certes dans l’enceinte parlementaire, mais ce n’est pas l’hémicycle qui, lui, est strictement interdit au chef de l’Etat en exercice. D’ailleurs, le président de la République s’est déjà rendu à Lassay pour une remise de décoration.

    Pour couper court à toute polémique, les proches de François Hollande indiquent que Nicolas Sarkozy avait lui aussi été invité à ce colloque par Claude Bartolone, mais a décliné. Ce sera en tous cas l’occasion pour le président en pré-campagne de délivrer sa vision des institutions et de la démocratie, et d’avancer de nouvelles propositions sur le raccourcissement des procédures parlementaires, le nombre de députés et sénateurs, la limitation du cumul des mandats ou la consultation des citoyens. Et comme la politique n’est jamais loin, il devrait aussi en profiter pour décocher quelques flèches à la droite en égratignant certaines propositions notamment sur le référendum. Un discours qualifié toutefois par son entourage de "moins important et moins fondateur" que celui de la salle Wagram le mois dernier.    

    Lire aussi

      VIDÉO - Hollande à l'Assemblée : malgré l'interdit, les députés pas effarouchés

      En vidéo

      Hollande à l'Assemblée : malgré l'interdit, les députés pas effarouchés

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

      Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

      Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise sur Terre ce week-end : quels sont les risques ?

      EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

      Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

      Lire et commenter

      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.