François Hollande : ce que les Français attendent de sa conférence de presse

François Hollande : ce que les Français attendent de sa conférence de presse

DirectLCI
SONDAGE EXCLUSIF - Emploi, réduction des dépenses, impôts : c'est le trio de tête des sujets sur lesquels les Français, interrogés par OpinionWay dans le cadre du baromètre metronews-CLAI-LCI, attendent François Hollande lors de sa conférence de presse de mardi. L'affaire Dieudonné recueille en revanche... 0% des suffrages. L'opinion veut "du sérieux". Reste à voir si ce rendez-vous crucial ne sera pas parasité par les rumeurs sur sa vie privée...

L'hémorragie semble stoppée. Mais la cote de popularité de François Hollande reste à un niveau critique. Les Français ne sont, comme le mois dernier, que 24% à se dire satisfaits de l'action du chef de l'Etat, dans le baromètre metronews-CLAI-LCI réalisé en janvier par OpinionWay. Les rangs des "mécontents"grossissent en revanche légèrement (76%, +1). Dans ce contexte, la troisième grande conférence de presse élyséenne, mardi après-midi, apparaît comme cruciale pour lancer la reconquête de l'opinion. Deux semaines après avoir semblé prendre un virage social-démocrate, voire social-libéral, en proposant un "pacte de responsabilité" aux entreprises ou en raillant des impôts "devenus trop lourds" lors de ses vœux du 31, le Président va devoir s'employer à, enfin, convaincre les Français qu'il sait où il va.

Sur quels sujets l'attendez-vous lors de cet exercice ?, leur a demandé OpinionWay. Sans surprise c'est l'emploi, à l'approche de la clôture définitive du pari sur l'inversion de la courbe du chômage (les chiffres de décembre, après la dégradation de novembre, seront connus fin janvier), qui arrive en tête avec 35% des suffrages. Suivent la réduction des dépenses (24%) et les impôts (17%). Signe que les Français veulent qu'on leur parle des grands sujets économiques et sociaux, et pas subalternes, le feuilleton Dieudonné recueille un frappant... 0%.

"Du sérieux"

Interrogés sur ce que François Hollande doit en priorité faire en 2014, les sondés vont dans le même sens (avec deux réponses possibles cette fois-ci). Remanier le gouvernement (10%) ou mettre fin aux couacs (9%) arrivent loin derrière un trio de tête inchangé, mais dans le désordre : baisser les impôts (42%), inverser la courbe du chômage (40%) et réduire la dépense publique (40%). "Ce sont les trois sujets sur lesquels il a insisté le 31 décembre, ce qui montre que son discours est en phase avec les attentes note Bruno Jeanbart, d'Opinionway. Mais il doit désormais faire des annonces, car sinon les gens risquent que de penser que ce n'est encore qu'une déclaration d'intention."

Mais si les gens veulent "du sérieux", ce rendez-vous de mardi sera sans nul doute parasité par l es rumeurs sur la vie privée du chef de l'Etat . "Ce n'est pas un sujet sur lequel les Français le jugent", considère Bruno Jeanbart. Le politologue relève toutefois un danger pour le socialiste : "Si cela reste trop longtemps sur le devant de la scène, cela risque de renforcer encore le sentiment qu'entre Hollande et Sarkozy, il n'y a pas de changement". Après son prédécesseur qui n'avait pas hésité à déclarer sa flamme à "Carla" lors de sa conférence de presse de janvier 2008, François Hollande va devoir s'employer à circonscrire le sujet.

Plus d'articles

Sur le même sujet