François Hollande et Michel Sapin : quand la com' de l'été fait naufrage

Politique

FAIL – Une série de photos qui tombe mal pour le ministre de l'Economie, une interview maladroite pour François Hollande... La communication des deux hommes durant leurs vacances n'est pas encore tout à fait au point.

François Hollande avait pourtant bien briefé ses ministres fin juillet : éviter toute faute de communication pendant leurs vacances. Exit les vacances au soleil loin de l'Hexagone, chacun doit se tenir disponible. Objectif : faire oublier l'image de 2012 d'un exécutif et surtout d'un président à la plage pendant que le chômage grimpait en flèche. Cela avait bien commencé pour le président, qui avait respecté une discrétion exemplaire pour ses congés d'été, loin des caméras et des micros. Harcelé de coups de fils de journalistes curieux, l'Elysée s'en tenait à la consigne : le président est "dans le sud". Ce sera tout et c'était bien... Jusqu'à ce jeudi et la publication par le site de Nice-Matin de cette interview un brin surréaliste.

Dans la vidéo filmée caméra à l'épaule, intitulée "On a retrouvé François Hollande", on peut en effet voir le président accorder une interview (faussement ?) improvisée, sur la chaussée à Cannes. Le président explique alors qu'"il passe du temps en famille" : "hier avec mes enfants pour mon anniversaire" et ensuite avec son "père", puis son "frère", qui "habitent le coin". Des vacances somme toute très "normales", donc. Mais attention, le président n'en oublie pas pour autant son travail et ses fonctions. Evoquant "l'actualité chargée", François Hollande rappelle ainsi qu'il "a encore pris une décision importante" ce matin-là : "livrer des armes aux Kurdes".

 Michel Sapin, le rameur solitaire

Malgré les tacles répétés, François Hollande ne semble pas avoir abandonné son crédo du "président normal". Sauf que la situation, elle n'a rien de normale. Alors qu'au même moment tous les voyants économiques sont au rouge, que des guerres secouent le Moyen-Orient et que l'opposition crie à l'incompétence de l'exécutif, cette courte et maladroite intervention du président donne l'effet d'une réponse bien faiblarde dans ce qu'il appelle lui-même une "actualité chargée". Le contraste est saisissant. A défaut d'une bonne communication, il vaut parfois mieux pas de com' du tout.

Mais c'est sans doute son ministre de l'Economie, Michel Sapin, qui remporte la palme de la communication la plus ratée de l'été. Quel bien mauvais timing, en effet, que le choix de Bercy de diffuser une série de photographies des vacances du ministre le jour même où tombent les mauvais chiffres de l'économie française ? Triste mais savoureuse ironie, en effet, de voir Michel Sapin ramant seul dans sa barque sur l'océan, le jour où la croissance française s'avère nulle pour le deuxième trimestre. Sur Twitter, les internautes se régalent. Une erreur de com' qui ne réconciliera certainement pas le patron de Bercy avec le réseau social, qu'il avait taxé d'"imbécilité" et d'"appauvrissement".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter