"La France s'engage" : c'est quoi cette fondation que François Hollande va présider ?

DirectLCI
IL EST DE RETOUR - L'ancien président de la République donnera, ce vendredi soir, une allocution à Arles, devant le club Les Napoléon. Dans ce discours sur le thème de l'engagement, il doit évoquer La France s'engage, dont il prendra les rênes en septembre. Une fondation lancée en 2014.

François Hollande va sortir de son silence. Ce vendredi soir, l'ex-chef de l'Etat, qui se fait plutôt discret depuis l'élection d'Emmanuel Macron, prendra la parole à 21 heures, dans le théâtre antique d'Arles.


En théorie, pas de message politique. "Le thème de cette édition est l'engagement. Dès que l'on a su que François Hollande allait présider la fondation La France s'engage, on a imaginé l'inviter", explique à l'AFP Monder Abdennahder, cofondateur des Napoléon, le club qui organise l'événement. Mais quelle est cette fondation, dont il doit prendre les rênes en septembre ? 

"La France s’engage" est une initiative lancée par François Hollande en 2014. Elle était alors portée par Patrick Kanner, ancien ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Reconnue d'utilité publique depuis mars 2017, cette fondation est un label dont l'objectif est de promouvoir des initiatives innovantes privées, jugées d'intérêt général dans des domaines variés : culture, éducation, solidarité, écologie, santé, etc.


À l'origine de cette fondation, le constat suivant : le champ d'action et l'ambition peuvent être limités par le manque de réseaux ou de soutiens. Depuis, tous les six mois environ, La France s'engage récompense quinze lauréats. Leur projet doit répondre à quatre critères : son utilité sociale, son caractère innovant, son potentiel de duplication ou de changement d'échelle et enfin l'évaluation rigoureuse de ses résultats.

Dans les projets que soutient cette fondation se trouve la Chance aux concours, une association qui aide de jeunes étudiants boursiers à devenir journaliste et qui se bat pour plus de diversité dans les médias.  Autre organisme, Monalisa, qui oeuvre pour casser l'isolement des personnes âgées. Ou encore Sentinelles, qui met en relation des chercheurs et des citoyens qui veulent s'engager dans la lutte contre les cancers.  


De 15 projets à son lancement, la France s'engage en soutient désormais plus de 200. Au total, ce sont 38 millions d'euros qui ont été investis, peut-on lire sur le site de la fondation. 


En attendant de s'installer dans le fauteil de la fondation en septembre, François Hollande restera quelques jours à Arles pour visiter les Rencontres de la photographie. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter