François Hollande, l'ancien Président qui ne cessait de se rappeler au souvenir des Français

François Hollande dans son bureau, rue de Rivoli, le 6 février 2020

POLITIQUE - Depuis la fin de son mandat, François Hollande n'a jamais vraiment quitté la scène politique et médiatique. Avec 2022 en ligne de mire ? L'ancien président de la République est ce jeudi l'invité de la matinale de LCI, pour présenter "Leur République", un livre pédagogique sur les institutions pour enfants et adolescents dont il est l'auteur.

Il n’exerce plus aucun mandat, et n’est officiellement candidat à rien. Pourtant, François Hollande n’agit pas seulement comme un ancien président de la République. Il continue d’occuper l’espace médiatique et de donner son avis sur la politique menée par son prédécesseur, se positionnant parfois en opposant politique numéro un du gouvernement. Après tout, contrairement à Nicolas Sarkozy, lorsqu’il a quitté le pouvoir en mai 2017, il n’a jamais promis qu’il en avait fini avec le suffrage universel. 

Lire aussi

Mais l’ancien chef de l’Etat est animé par une envie : faire revenir la gauche au pouvoir. Il ne s’en cache pas. Interrogé par Paris Match, le 13 février, l’ancien chef de l’Etat explique : "Il ne s’agit pas de prendre une revanche sur l’Histoire ou de régler des comptes (avec Emmanuel Macron, ndlr). Ce n’est pas un rapport personnel, addictif au pouvoir. Je pense à la France, à la social-démocratie qu’il faut reconstruire". Son ami et ancien ministre Stéphane Le Foll confirme : "Que voulez-vous ? L’idée de revenir au pouvoir l’habite."

Des premières critiques en août 2017

Même sans ces aveux, il est facile de comprendre que François Hollande a une idée derrière la tête. Depuis deux ans et demi il distille des indices et laisse planer le doute sur ses intentions pour 2022. Dès le mois d’août 2017, il commente le travail du nouveau président de la République, qui n’est autre que son ancien ministre de l’Economie, celui qu’il a propulsé sur le devant de la scène et l’a trahi. "Il ne faudrait pas demander aux Français des sacrifices qui ne sont pas utiles, il ne faudrait pas flexibiliser le marché du travail au-delà de ce que nous avons déjà fait, au risque de créer des ruptures", avait-il déclaré à propos de la réforme du code du travail menée au pas de charge par Emmanuel Macron.

Qualifiant tour à tour Emmanuel Macron de "président des très riches", de chef de l’Etat "arrogant" ou manquant "d’humanité", la dernière critique de François Hollande date du mercredi 13 février, sur la réforme des retraites, sur France 2. "J’ai trouvé (que cette réforme) avait été bien mal préparée, bien mal présentée et bien mal construite. Aujourd’hui, elle est bien mal comprise parce que beaucoup s’inquiètent". 

Au-delà de ses sorties médiatiques, François Hollande occupe le terrain. Il part à la rencontre des agriculteurs en Ardèche, des collégiens et lycéens aux quatre coins de France, a donné plusieurs conférences auprès d’étudiants de Sciences Po ou Polytechnique, et prend plaisir à échanger avec les Français lors de séances de dédicaces. 

Deux livres en deux ans et demi

Depuis la fin de son mandat, l’ex-président de la République a publié deux livres. Dans le premier sorti en avril 2018, Les leçons du pouvoir, il raconte son quinquennat et l’expérience du pouvoir. Il l’a complété un an plus tard avec un chapitre sur les Gilets jaunes. La semaine dernière, il a inscrit son nom à la Une d’un livre pour enfants et adolescents intitulé Leur République.

Lire aussi

Entre les deux, il a également pris soin de publier un plaidoyer pour une réforme constitutionnelle. L’avenir dira s’il la mettra en place au cours d’un prochain mandat.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 133.000 manifestants en France selon l'intérieur, 500.000 selon les organisateurs

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12.580 cas positifs supplémentaires en 24 heures en France

Lire et commenter