François Hollande "surfe sur son nouveau portrait de médiateur international"

François Hollande "surfe sur son nouveau portrait de médiateur international"
Politique

C’est ce qu’on appelle tomber à pic. Le 14 juillet a emboîté le pas aux accords grec et iranien. François Hollande peut ainsi s’enorgueillir de son nouveau statut. Les Grecs lui avaient dit "merci" il y a peu. Mais à l’Assemblée, il est critiqué par le parti de gauche pour avoir accompagné "le côté dur de Merkel" relève Marie Chantrait de LCI.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent