François Hollande "surfe sur son nouveau portrait de médiateur international"

DirectLCI
C’est ce qu’on appelle tomber à pic. Le 14 juillet a emboîté le pas aux accords grec et iranien. François Hollande peut ainsi s’enorgueillir de son nouveau statut. Les Grecs lui avaient dit "merci" il y a peu. Mais à l’Assemblée, il est critiqué par le parti de gauche pour avoir accompagné "le côté dur de Merkel" relève Marie Chantrait de LCI.

Plus d'articles

Lire et commenter