François Ruffin : "Je ne me vois pas, aujourd’hui, en homme d’État"

Politique

Toute L'info sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

CONFIDENCES - "L’un de ceux qui m’encouragent à ne pas fermer la porte de la présidentielle, c’est justement Jean-Luc Mélenchon", affirme François Ruffin dans une interview accordée au Figaro ce 8 mars

Le député de la Somme prendra-t-il la place du chef de file des Insoumis ? Dans une interview  au Figaro, François Ruffin a voulu faire taire les rumeurs : les deux hommes ne sont pas en concurrence. "Ce qui s’écrit sur nous est souvent faux. Je le vois presque chaque semaine en tête à tête", indique-il. "On ne parle pas de politique, plutôt de littérature, de peinture, d’histoire, de tout ça. Je lui apporte, je crois, un air du dehors, un bol d’air."


Les spéculations sur son ambition présidentielle vont pourtant bon train ces dernières semaines. Le réalisateur et ex-journaliste a vu sa cote de popularité grimper. Mais c'est surtout son dernier livre, Ce pays que tu ne connais pas, sorti le 20 février dernier, qui a suscité les spéculations : celui qui se définit comme un "député reporter" y confiait rêver d'un "président reporter". "L’un de ceux qui m’encouragent à ne pas fermer la porte de la présidentielle, c’est justement Jean-Luc Mélenchon", rétorque le député LFI. "Il me dit : 'Si un jour le drapeau est à terre et que c’est toi qui dois le relever, tu le feras et tu le porteras, et puis c’est tout.'"

A l'inverse, lui ne se voit pas en homme d'Etat. "Je ne dis pas que cela n’arrivera pas, mais je mesure le fossé. Je suis un bon animateur de la démocratie, un représentant du peuple, c’est beau déjà. Aller discuter avec Poutine et Trump, j’ai du mal à me mettre dans le costume…"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter