Front national : quand Marion tient tête à Marine

Politique
POLITIQUE - La députée FN a relayé sur son compte Twitter une vidéo controversée d'Aymeric Chauprade, que Marine le Pen avait expressément demandé de ne pas diffuser.

Rébellion ou grosse bourde ? Mardi après-midi, Marion Maréchal-Le Pen, députée Front national (FN) et nièce de Marine, relaie une vidéo sur son compte Twitter  : celle d'Aymeric Chauprade, chef de la délégation FN au Parlement européen. Sauf que, cette vidéo, Marine Le Pen avait bien demandé… De ne pas la diffuser.

Sur celle-ci en effet, intitulée "La France est en guerre", on voit Aymeric Chauprade se livrer à une critique en règle de l'islam, indiquant que celui-ci "fait planer sur la France une menace très grave sur son avenir". Des propos à la limite de la légalité, avec lesquels Marine Le Pen, craignant un "risque juridique", s'était empressée de prendre ses distances. La semaine dernière, dans un courrier adressé aux cadres du parti, elle demandait expressément ne pas diffuser la vidéo .

Un clip financé avec des fonds européens

Marion Maréchal-Le Pen a donc, théoriquement, reçu cette lettre… Mais n'en a pas tenu compte. C'est la première fois que la jeune élue tient tête aussi frontalement à sa tante et présidente de parti. De son côté, Marine Le Pen avait expliqué sur France Inter que cette vidéo exprimait une "prise de position personnelle" et qu'Aymeric Chauprade n'était plus son conseiller aux affaires internationales, "depuis un certain nombre de jours".

Un nouvel organigramme du parti devrait d'ailleurs être dévoilé dans les prochains jours. Mais s'il n'est plus conseiller, Aymeric Chauprade conserve en revanche son poste d'élu au Parlement européen. Selon le Petit Journal de mardi soir, le clip a même été réalisé avec les fonds de l'Union Européenne, dans les locaux du Parlement.

LIRE AUSSI >> Quand le New York Times offre une tribune à Marine le Pen

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter