Front national : une conférence avec Florian Philippot empêchée par des étudiants de Sciences Po

DirectLCI
MANIFESTATION - Plusieurs dizaines d'étudiants de Sciences Po ont empêché ce mardi soir la tenue, dans l'enceinte de l'école à Paris, d'une conférence à laquelle était invité le numéro 2 du FN Florian Philippot.

Florian Philippot était l'invité ce mardi soir du "Grand Oral" de Sciences Po,  un rendez-vous politique animé par trois associations étudiantes. Mais une quarantaine d'élèves en ont décidé autrement en organisant un sit-in dans le hall principal et devant un amphithéatre. Scandant "Tout le monde déteste le FN !", ils ont réussi à faire flancher la direction qui a finalement annulé la visite du vice-président du Front national.

Pour Benjamin Duhamel, l'organisateur de ce "Grand Oral', l'annulation de la conférence "n'aura qu'une incidence : renforcer le discours anti-élite des militants et des élus du Front national". "Vouloir combattre les idées du Front national en les bâillonnant et en les empêchant de parler est absurde", a estimé l'étudiant.

Le vice-président du Front national devait débattre sur le thème de "l'Europe face à la mondialisation", a ajouté l'organisateur, qui a déploré que "des étudiants de groupuscules d'extrême gauche aient empêché 500 personnes d'assister à ce débat (...) au nom d'un combat contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie que par ailleurs nous respectons".


De son côté, Florian Philippot a dénoncé sur Twitter l'annulation de l'événement, affirmant: "Ce n'est que partie remise : les fascistes seront défaits".

Mais, les étudiants de Sciences Po impliqués dans la contestation n'en démordent pas et ils se félicitent d’être parvenus à interdire la visite du leader frontiste. A l'image de Gaëlle et Arthur qui ont tweeté : "Le FN passe tous les jours à la télé, pour une fois on a réussi à interdire un de ces débats".

 En guise de conclusion, les étudiants ont prévenus : "On recommence, si le FN revient". 

En vidéo

Sciences Pô : un débat avec Florian Philippot annulé par des étudiants

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter