Funérailles de Johnny Hallyday : la présence de Marine Le Pen jugée indésirable

PERSONA NON GRATA – Les proches de Johnny Hallyday auraient refusé que Marine Le Pen assiste aux funérailles de la légende, ce samedi matin. Mardi, Le Figaro a indiqué que la présidente du FN s'était désinscrite elle-même de la cérémonie en apprenant que sa présence n'était pas souhaitée.

A l’annonce de son décès, elle avait salué "un chanteur venu du peuple et que le peuple aimait". Le 6 décembre, Marine Le Pen comptait assister aux funérailles de Johnny Hallyday. Mais les proches du chanteur n'auraient pas souhaité que la présidente du Front national soit présente lors des hommages. 


Alors que Jean-Marie Le Pen dénonçait sur Twitter une "infâmie" envers sa fille, l'intéressée choisissait plutôt de ne pas en rajouter au soir de la cérémonie. "Belle et émouvante image des Français rassemblés sur les Champs-Elysées pour saluer le patron de la chanson française cet après-midi", a-t-elle lancé sur Twitter. Avant de conclure : "Le reste n’a pas beaucoup d’importance aujourd’hui. Adieu Johnny !"

Vendredi, à la veille de l'hommage, la dirigeante frontiste avait listé ses chansons préférées de Johnny dans les colonnes du Parisien : "Il y en a tellement… mais j’en retiendrais cependant trois. Tout d’abord ‘L’Envie‘, une chanson puissante portée par cette incroyable voix. Et puis ‘Marie’ et ‘Les Portes du pénitencier’.


Ce mardi 12 décembre, Le Figaro a apporté quelques détails sur les circonstances dans lesquelles la députée FN a été écartée de la cérémonie. Le quotidien indique que la responsable frontiste avait d'abord répondu favorablement à une invitation émise par la présidence de l'Assemblée nationale, qui s'adressait à l'ensemble des députés. Le protocole du Palais Bourbon demandait ainsi aux parlementaires souhaitant y assister de répondre par courrier électronique pour confirmer leur présence à l'église de la Madeleine. Mais, précise Le Figaro, Marine Le Pen aurait ensuite décidé de se désinscrire, ayant appris que sa présence n'était pas souhaitée, non de la famille de Johnny elle-même, mais "via un autre canal, proche des services de sécurité".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Johnny Hallyday : l'immense "hommage populaire"

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter