G20 : les Etats-Unis se moquent de la Chine, après une série d'incidents protocolaires

Politique
DIVERGENCES - Un tweet de l'une des agences américaines de sécurité moquant les protocoles chinois lors du G20, a fait polémique entre les Etats-Unis et la Chine. Barack Obama a tenté d’apaiser les tensions.

Une série d’incidents diplomatiques survenus lors de l’arrivée de Barack Obama en Chine, le 2 septembre en marge du G20, et notamment l’absence de tapis rouge sur le tarmac de l’aéroport de Hangzhou, a provoqué le sarcasme de l’agence américaine de renseignement (DIA). 


"La grande classe, la Chine, comme toujours", a alors maladroitement commenté l’institution américaine sur Twitter, avant de supprimer son message. Un geste qui n’a pas échappé au New York Times. Conscience du malaise, l’institution a finalement présenté ses excuses invoquant une erreur de publication. "Plus tôt dans la journée, un tweet concernant un article a été posté par erreur à partir de ce compte et ne reflète pas les positions de la DIA. Nous nous excusons."

Après l'atterrissage de l'avion présidentiel, un agent chinois aurait également empêché la presse américaine d’assister à la descente de l'avion de Barack Obama. En dépit des explications d’un responsable de la Maison Blanche, l'agent lui aurait répondu : "Ici, c'est chez nous! C'est notre aéroport!". Le lendemain, Barack Obama a tenté de minimiser l’incident en reconnaissant la complexité du protocole de la délégation américaine. 


Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter