Geneviève de Fontenay et Florian Philippot, c'est déjà fini : "J'en ai pris plein la tête"

DirectLCI
REVIREMENT - Geneviève de Fontenay, ex-présidente du  concours de beauté des Miss France, a annoncé mardi qu'elle n'apparaîtrait plus  au côté de Florian Philippot, président du mouvement Les Patriotes et ex-numéro  deux du Front national, "choquée" d'avoir été accusée d'adhérer à l'extrême  droite.

Geneviève de Fontenay a tenu une conférence de presse commune avec Florian Philippot, président du mouvement les Patriotes, lundi, pour manifester contre la politique d'Emmanuel Macron. Ils ont lancé un appel à la mobilisation pour le 1er mai. Une idylle qui n'aura finalement duré que quelques heures. Car dès mardi, l'ex-patronne de Miss France a annoncé devant la presse qu'elle ne rallierait pas Les Patriotes et restait engagée dans l'extrême gauche.  "J'ai dit (à Florian Philippot): 'on est obligés de ne plus faire de photos  et que je ne sois plus avec toi' (...) Comment a-t-on pu dire sur les réseaux  sociaux que je vais de l'extrême gauche à l'extrême droite ? J'ai été choquée de  telles réactions, j'en ai pris plein la tête", a déclaré Geneviève de Fontenay  à l'AFP. 


Mme de Fontenay a toutefois affirmé maintenir son appel à manifester le 1er  mai "pour que Macron et le gouvernement se rendent compte" du mécontentement au  sein d'une partie de la population.

"Mon mari cachait des juifs"

De quoi déstabiliser les journalistes ainsi que l'ancien numéro 2 du Front national qui se trouvait à ses côtés.  "Extrême droite, c'est une injure pour moi" et "le nom de Le Pen, c'est un  rejet", a déclaré Mme de Fontenay. Elle a expliqué ne pas comprendre qu'on  l'accuse d'antisémitisme sachant que "mon mari (Louis Poirot, dit de Fontenay)  cachait des juifs pendant la guerre" et que "Philippot, le Front national, il  n'y est plus!"  


"Que Geneviève de Fontenay veuille souffler, je comprends. Cela n'altère en  rien notre relation personnelle", a quant à lui déclaré à l'AFP M. Philippot,  qui a fondé l'association Les Patriotes en mai 2017 et quitté le Front national  quatre mois plus tard.  "Si de temps en temps, certaines personnes veulent faire un petit bout de  chemin avec nous, cela permet de donner un écho à notre mouvement", a-t-il  ajouté.



Ce mardi 24 avril 2018, Christophe Jakubyszyn, dans sa chronique "L'oeil", nous parle de la conférence de presse commune de Florian Philippot et Geneviève de Fontenay. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 24/04/2018 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter