Gérald Darmanin explique avoir "préféré baisser les impôts plus vite que le déficit"

Politique

POLITIQUE - Le ministre des Comptes publics revient sur les arbitrages du budget 2020, dans un long entretien accordé au "Parisien".

Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, a accordé un entretien au Parisien. Dans les colonnes du quotidien, il revient sur le budget 2020. Probablement le dernier qu'il présentera sous l'ère Macron. Pêle-mêle, il confirme la révision de la fiscalité de l'héritage, le déménagement d'un ministère en dehors de l'Ile-de-France et le gel du tarif de la taxe foncière pendant le reste du quinquennat.

Dans cet interview fleuve, il revient aussi sur l'annonce des suppressions de postes de fonctionnaires. Gérald Darmanin les confirme, en précisant que tous les services ne seront pas concernés. "Il n'y a aucun poste d'infirmière ou de médecin supprimé dans le budget que nous présentons. Ce sont des postes dans l'administration centrale de ces ministères qui sont concernés".

" Nous avons stabilisé la dette "

Sur la question de l'équilibre du budget, il rétorque que son gouvernement a "préféré baisser les impôts plus vite que le déficit", même si les économies réalisées sont importantes, tient-il à souligner dans Le Parisien. " Au total, les dépenses publiques en 2017 représentaient 55 % de notre richesse nationale. En 2020, ce chiffre descendra à 53,4 %. C'est 40 milliards de dépenses évitées. Et pour la première fois, nous avons stabilisé la dette."

Une baisse moins rapide que prévue mais qui va s'accentuer dans les mois et les années à venir. "Dès l'an prochain, nous amorçons la baisse. Moins vite que prévu certes, car la priorité est de calmer la colère légitime d'une partie de la France qui ne s'en sort pas, mais nous continuerons et amplifierons la diminution de notre dette dans les années suivantes". 

Quant à sa candidature aux municipales, à Tourcoing (Nord) "je dirais si je suis candidat à Tourcoing le jour de la Saint-Valentin, n'est-ce pas le jour des déclarations d'amour ?"

Pour aller plus loin...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter