Gérald Darmanin nie avoir tenu des propos sexistes à l'encontre de la députée LaREM Amélie de Montchalin

Politique

POLITIQUE - Alors que le Parisien prête au ministre Gérald Darmanin des propos sexistes envers la députée LaREM Amélie de Montchalin, comparée à "un labrador" à qui vous "mettez une claque" et qui revient "au pied", ce dernier a démenti sur Twitter.

Gérald Darmanin accuse Le Parisien de relayer des "fake news". Selon un confidentiel du quotidien, lors d’un dîner avec des élus, le ministre de l’Action et des Comptes publics aurait déclaré à propos des parlementaires en général et de la députée LaREM Amélie de Montchalin en particulier : "Les parlementaires, c’est comme les chiens. Il y a les truffiers qui ramènent de grosses truffes, ceux-là, il faut les traiter ; il y a ceux qui ramènent des petites truffes et qu’on fait traiter par des collaborateurs ; et il y a les labradors, comme Montchalin : vous leur mettez une claque et ils reviennent au pied." Des propos sexistes, tenus selon le Parisien après une altercation avec la députée en séance à l'Assemblée, mais que l’ancien républicain a démenti avoir tenus.

Lire aussi

Dans un tweet publié ce lundi matin, il écrit : "Manifestement Amélie de Montchalin et moi avons les mêmes adversaires… Le Parisien se fait porte-parole de fake news. La moindre des choses est de me contacter pour vérifier non ? Inutile de préciser que je démens de tels propos désobligeants." Un tweet que la députée de l’Essonne, a liké.

Je ne peux pas croire que c’est autre chose que de l’humour."- Aurélien Taché

Sur LCI ce lundi matin, le député LaREM Aurélien Taché avait cherché à justifier et excuser les propos du ministre, sans laisser penser qu'il pouvait s'agir de "fake news". "J’imagine que c’était une blague. Je crois vraiment que ça devait être de l’humour. Gérald Darmanin est quelqu’un qui respecte les élus, je ne peux pas croire que c’est autre chose que de l’humour."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter