Davet et Lhomme sur LCI : "Penelope Fillon savait très exactement qu’elle ne faisait pas grand chose"

Davet et Lhomme sur LCI : "Penelope Fillon savait très exactement qu’elle ne faisait pas grand chose"
Politique

Toute L'info sur

L'affaire Penelope Fillon

INTERVIEW - Invité d'Elizabeth Martichoux sur LCI, les journalistes du Monde Fabrice Lhomme et Gérard Davet sont revenus sur l'affaire Fillon, dont le procès s'ouvre ce lundi. Selon eux, l'ancien Premier ministre a utilisé sa femme pour augmenter ses revenus et satisfaire ses goûts de luxe. Ils assurent également que ses adversaires politiques ont sauté sur l'occasion pour le mettre hors jeu.

Voici venu le temps du procès Fillon. Trois ans après l'affaire qui a éclaboussé l'ancien candidat à la présidentielle, son procès s'ouvre ce lundi 24 février à Paris. Fabrice Lhomme et Gérard Davet, auteurs d'Apocalypse Now. Les années Fillon : L'histoire secrète de la droite française, étaient les invités d'Elizabeth Martichoux sur la matinale de LCI. 

Lire aussi

Selon Fabrice Lhomme, le procès qui s'ouvre et au cours duquel seront jugés l'ancien Premier ministre, son épouse Penelope et son ancien suppléant, est important "parce qu’on va ausculter celui qui était prévu pour être le président de la République française (…) et ça permettra peut-être de comprendre l’enchaînement qui a fait qu’un homme politique de haut rang a fait toute sa carrière en ayant un secret dans l’ombre inavouable qui était que sa femme était utilisée pour donner des fonds au couple dans des conditions plus que discutables".

Son amour pour le luxe, les goûts de luxe, ce n’est pas un mythe."- Fabrice Lhomme

Toujours selon le journaliste du Monde, la personnalité de François Fillon, soupçonné d'emplois fictifs pour Penelope Fillon, sera au cœur des débats. Et selon lui, il ne fait aucun doute qu'il a toujours été motivé par l'argent. "Il est obsédé par le fait qu’il faut qu’il y ait des rentrées d‘argent régulières et importantes, parce qu’il a des besoins importants. Il y a un manoir à entretenir, il y a des toitures à refaire, ça coûte très cher. Il y a cinq enfants à élever, à mettre dans les meilleures écoles privées, ça coûte très cher. Son amour pour le luxe, les goûts de luxe, ce n’est pas un mythe. Et il faut entretenir la machine", ce qui n'est pas suffisant "avec un salaire de député", pourtant "très confortable pour la majorité des Français". "Donc il va utiliser son épouse pour augmenter le train de vie du couple."

Les deux journalistes estiment également que les adversaires politiques de François Fillon ont utilisé cette affaire pour tuer politiquement François Fillon. "Depuis le début on voit bien que’il y a dans la descente aux enfers de Fillon tous ses rivaux politiques à droite, qui ont utilisé toutes ces affaires-là pour le précipiter dans les abîmes", a déclaré Gérard Davet. Ils voient également l'ombre de Nicolas Sarkozy derrière Robert Bourgi, l'avocat qui a révélé avoir offert de très chers costumes à l'ancien Premier ministre après les révélations du Canard sur le présumé empli fictif de sa femme. "On sait que Bourgi l’a prévenu en amont en disant 'je vais piéger François Fillon'. Sarkozy lui a dit 'tu me diras quand tu auras fait ton coup'. Et après que l’information a été révélée publiquement, Sarkozy a téléphone à Bourgi pour lui dire merci", a ajouté Fabrice Lhomme.

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - Affaire Fillon, le procès

Que savait Penelope Fillon ?

Enfin, Gérard Davet estime que Penelope Fillon n'était pas dupe. "Je pense que Penelope Fillon savait très exactement qu’elle ne faisait pas grand chose, je pense qu’elle savait aussi encaisser les chèques. Elle savait aussi que son mari utilisait des services et payait ses services, sauf qu’elle ne rendait aucun service en contrepartie. Donc je pense qu’elle savait."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent