Gérard Filoche poste un photomontage antisémite montrant Emmanuel Macron : le PS demande son exclusion

DirectLCI
DÉRAPAGE - Gérard Filoche est visé par une procédure d'exclusion du Parti socialiste après la diffusion vendredi soir sur son compte Twitter d'un tweet antisémite, représentant le président de la République avec un brassard où une croix gammée est remplacée par un sigle $.

Gérard Filoche, membre du bureau national du Parti socialiste, a publié vendredi soir un tweet antisémite qui lui vaut d’être visé par une procédure d’exclusion du parti. En effet, le socialiste a diffusé sur son compte Twitter un photomontage représentant Emmanuel Macron avec un brassard rouge identique au brassard nazi, où la croix gammée a été remplacée par un sigle dollar. Le chef de l’Etat, les bras écartés, est placé au premier plan devant Jacques Attali ou Patrick Drahi. On y voit également le slogan "En marche vers le chaos mondial", des billets, un drapeau israélien et américain. Dans la légende de son tweet retiré depuis, Gérard Filoche a pris soin d’écrire, en parlant du président de la République : "un sale type, les français vont le savoir tous ensemble bientôt".

Le Parti socialiste a publié ce samedi matin un communiqué pour condamner "avec la plus grande fermeté le photomontage utilisé par Gérard Filoche" et annonce engager "sa procédure d'exclusion". Selon le PS, ce tweet "porte atteinte aux valeurs mêmes du socialisme, ainsi qu'à l'engagement de chaque jour et à l'action de terrain de ses militants contre le racisme et l'antisémitisme. Il constitue à ce titre un motif d'exclusion. C'est pourquoi la direction du Parti socialiste a immédiatement décidé d'engager une procédure d'exclusion."


A sa publication vendredi, le tweet avait déjà été condamné par le PS via son coordinateur Rachid Temal qui avait annoncé avoir engagé une procédure d'exclusion ; et de nombreuses personnalités politiques s'étaient également indignées sur Twitter.

Un photomontage déjà utilisé par Alain Soral

Ce photomontage utilisé par Gérard Filoche a déjà été diffusé par Alain Soral  ce qui vaut à l'essayiste d'extrême droite Alain Soral  d'être poursuivi par le parquet le 24 janvier prochain devant le tribunal  correctionnel, indique aussi la Licra, partie civile dans ce dossier. "A l’examen, le montage et sa source sont bad. Dès que je l’ai su je l’ai retiré aussitôt. Tout à fait désolé" a justifié le socialiste sur son compte Twitter soulignant qu'il est "fondateur de SOS racisme". En revanche, il estime que l'image "Macron + argent est totalement banale" et qu'il est victime d'une "cabale en meute". 


"Je suis de gauche et contre la droite et l'extrême droite", a-t-il ajouté.  "S'ils disent que je suis antisémite qu'ils le prouvent, que je suis raciste,  qu'ils le prouvent", a-t-il encore déclaré, mettant en cause pour les attaques  le visant "les macroniens d'un côté et l'aile droite du PS de l'autre".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter