Emmanuel Macron : "Rien à voir avec la manifestation pacifique d'une colère légitime"

Politique
RÉACTION - En déplacement à Buenos Aires pour le sommet du G20, le président français Emmanuel Macron a condamné les violences survenues à Paris ce samedi en marge de la mobilisation des Gilets jaunes. "Les coupables de ces violences ne veulent pas de changement, ils veulent le chaos, ils trahissent les causes qu'ils prétendent servir" a notamment déclaré le chef de l'Etat.

Actuellement à Buenos Aires, en Argentine, à l'occasion du sommet du G20, le président de la République Emmanuel Macron a réagi aux heurts et aux scènes de chaos survenus à Paris et dans toute la France ce samedi, en marge de la manifestation des Gilets jaunes.


Le chef de l'Etat a condamné ces événements qui ont conduit à l'interpellation de plus de 260 individus : "Aucune cause ne justifie que les forces de l'ordre soient attaquées, que  des commerces soient pillés, que des passants ou des journalistes soient menacés, que l'Arc de Triomphe soit souillé". "Ce qu'il s'est passé à Paris n'a rien à voir avec l'expression d'une colère pacifique. (...) Les coupables de ces violences ne veulent pas de changement, ils veulent le chaos, ils trahissent les causes qu'ils prétendent servir. (...) Ils seront identifiés et tenus responsables de leurs actes devant la justice" a ajouté le président français.

Je ne n'accepterai jamais la violence.Emmanuel Macron lors du sommet du G20 à Buenos Aires.

De retour en France dimanche, Emmanuel Macron a également annoncé qu'il allait convoquer une réunion avec l'ensemble des services compétents et de conclure : "Je respecterai toujours les oppositions (...) mais je ne n'accepterai jamais la violence."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter