Gilets jaunes : Trump y va de son petit tweet moqueur envers Macron et contre l'accord de Paris

Politique
IRONIE - Quelques heures après les annonces d’Édouard Philippe mardi, Donald Trump n’a pu s’empêcher de tweeter pour commenter la situation en France. Et le président américain s’est fait plaisir en ironisant sur les concessions faites par Emmanuel Macron.

A toi, à moi. Trois jours après la petite pique adressée à Donald Trump par Emmanuel Macron - via Twitter bien sûr - à l’occasion du décès de George Bush père ("C'était un grand dirigeant et un soutien sans faille de l'alliance avec l'Europe", a notamment écrit le président français, faisant allusion aux tensions entre les USA et l’Union Européenne), le président américain a répliqué mardi. 


Quelques heures après les annonces du Premier ministre Édouard Philippe, le pensionnaire de la Maison Blanche a ironisé sur les décisions prises par Emmanuel Macron et le gouvernement (moratoire sur la hausse de la taxe carbone et gel des tarifs du gaz et de l'électricité, notamment). 

Moquant les concessions faites par Emmanuel Macron aux Gilets jaunes sur les taxes sur les carburants, Donald Trump, en froid avec le président français depuis quelques semaines, ne s’est pas privé d’ironiser : "Je suis heureux que mon ami Emmanuel Macron et les manifestants à Paris soient tombés d'accord sur la conclusion à laquelle j'avais abouti il y a deux ans, a tweeté le président américain. L'accord de Paris est fondamentalement mauvais car il provoque une hausse des prix de l'énergie pour les pays responsables, tout en donnant un blanc-seing à certains des pires pollueurs au monde."

Et Donald Trump de développer : "Je veux de l'air propre et de l'eau propre et j'ai fait des avancées importantes pour améliorer l'environnement en Amérique. Mais les contribuables américains - et les travailleurs américains - ne devraient pas payer pour nettoyer la pollution des autres pays." Remettant régulièrement en cause le réchauffement climatique, le président des États-Unis avait retiré les USA de l’accord de Paris - "une erreur" selon Macron - quelques mois après son arrivée à la Maison Blanche. Cet accord, signé fin 2015 à Paris, vise à limiter la hausse de la température moyenne mondiale.

Avec ces tweets moqueurs, Trump fait d’une pierre deux coups : non seulement il ironise sur la situation et les décisions d’Emmanuel Macron, mais en plus il affiche son mépris pour la 24e conférence sur le climat qui se tient depuis dimanche dernier en Pologne et qui réunit environ 200 pays.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes ne s'éteint pas

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter