Gilets jaunes : Emmanuel Macron a reçu les entreprises à l'Elysée

Politique
L'ECO - Plus d'une centaine d'entreprises ont été sollicitées par Emmanuel Macron à l'Elysée, mercredi 12 décembre, afin d'évoquer les mesures qu'il les a appelées à prendre, lors de son discours en réponse aux revendications des Gilets jaunes, lundi 10 décembre.

Quelques semaines après le début d'une crise sans précédent, la situation économique du pays inquiète ses voisins et les autorités européennes, au premier rang desquelles on retrouve le commissaire aux Finances Pierre Moscovici, qui a indiqué que la France ne se verrait pas autoriser le premier dérapage. Dans ce contexte, le président de la République a réuni plusieurs grandes entreprises, mercredi 12 décembre. Il leur a demandé de participer au financement de la somme destinée à améliorer le pouvoir d'achat des Français, et notamment la fameuse prime de 100 euros destinée à ceux qui touchent le Smic à temps plein et ne sont pas concernés par l'accélération du versement de la prime d'activité.

Toutefois, rien de bien contraignant pour les dirigeants reçus ce mercredi au plais présidentiel. Ni report du CICE (20 milliards d'euros par an ces deux prochaines années), ni instauration de nouvelles taxes, même si Bruno Le Maire, qui se fait fort d'apporter 500 millions d'euros au budget 2019 ou 2020 via la taxation des géants du numérique (Gafa), a jugé "pas illégitime de demander un effort particulier aux plus grandes entreprises". Une des pistes pourrait ainsi consister à moduler la baisse d'impôts sur les sociétés, qui devait passer de 33,3% à 31% en 2020, pour descendre progressivement à 25% d'ici 2022.


Certaines grandes entreprises ont déjà répondu à l'appel d'Emmanuel Macron de verser une prime de fin d'année à leurs salariés : ainsi des grands groupes que sont Altice, Orange, Iliad, LVMH ou Total, ce dernier annonçant même qu'il augmenterait ses salaires de 3,1% compte tenu des bons résultats de son entreprise. Total, justement, n'a pas caché que la possibilité de défiscaliser la prime avait permis de porter son montant à 1500 euros pour chacun de ses salariés, rapporte ainsi l'AFP. Une générosité ponctuelle que ne pourront imiter, faute de trésorerie, beaucoup de PME et TPE, a pressenti la CPME, l'organisation des petits patrons.


Ce jeudi 13 décembre 2018, Claire Fournier, dans sa chronique "L'éco", nous détaille la rencontre entre les chefs d'entreprises et Emmanuel Macron à l'Elysée. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 13/12/2018 présentée par Claire Fournier sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter