La conférence délirante de Philippe Argillier, le "Monsieur X" qui prétend pouvoir aider les Gilets jaunes

La conférence délirante de Philippe Argillier, le "Monsieur X" qui prétend pouvoir aider les Gilets jaunes

Politique
GILETS JAUNES - Mercredi soir, au cours d’une conférence de presse surréaliste, un certain Philippe Argillier s’est présenté à une assemblée de Gilets jaunes, affirmant pouvoir les aider dans leur lutte. Mais celui qui était jusqu'alors appelé "Monsieur X", prétendant détenir des documents confidentiels et compromettants pour le gouvernement, a eu le plus grand mal à expliquer comment.

Tout a commencé par une étrange vidéo diffusée en début de semaine sur les réseaux sociaux où le Gilet jaune Maxime Nicolle, l’une des figures les plus médiatiques de ce mouvement, affirme avoir été mis en contact avec un mystérieux et influent personnage. Un homme qui serait en possession de documents extrêmement compromettants pour le pouvoir, documents qu’il aurait lui-même consultés après avoir signé une clause de confidentialité. 


"J’ai vu des documents ce soir qui font que je suis le deuxième Coluche. Ça veut dire que je sais des choses qui peuvent faire en sorte qu’on essaie de me tuer. Sur les 30 feuilles que j’ai vu ce soir, si vous en voyez une seule, ça déclencherait une guerre mondiale en même pas une heure", lance Maxime Nicolle - l'un des huit "communicants officiels" désignés le 26 novembre - devant plusieurs dizaines de Gilets jaunes. 

En vidéo

Qui sont les huit "communicants officiels" désignés par les Gilets jaunes ?

Dans le même temps, ce mystérieux détenteur de documents - un temps dénommé "Monsieur X" - prétend pouvoir aider les Gilets jaunes dans leur lutte. "Une fois que vous (les Gilets jaunes, ndlr) serez structurés, cette personne affichera son nom publiquement et quand son nom sera annoncé, le président fera un AVC", poursuit Maxime Nicolle dans cette même vidéo.

Ces propos ont naturellement suscité la curiosité des nombreux Gilets jaunes, qui suivent avec assiduité la page Facebook "Fly Rider infos blocage", notamment administrée par Maxime Nicolle. Pour satisfaire cette curiosité, ce dernier a organisé mercredi soir une conférence de presse pour permettre à ce mystérieux personnage de se présenter.

Un "agenda" pour 2019

L’intégralité de cette conférence de presse a été filmée en direct et diffusée sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous). Derrière un pupitre décoré d’un drapeau français, on découvre un homme qui se présente sous l’identité de Philippe Argillier, fils du commandant et ancien président des Forces françaises libres des Alpes-Maritimes Charles Argillier.

Avec un certain aplomb, il prétend pouvoir aider les Gilets jaunes à s’organiser afin de renverser le gouvernement. Comment ? Parce qu’il a "la puissance d’action" et connaît "les rouages de la République en dehors des frontières". Une expérience qu’il a acquise après avoir "passé 18 ans à diriger dans des coulisses plusieurs gouvernements", explique-t-il. 


Preuve de sa prétendue dangerosité pour le pouvoir en place, "monsieur Macron est en train d’écouter à la virgule près ce que je dis", plastronne même Philippe Argillier. A plusieurs reprises, celui qu'un article du journal belge Le Soir présentait comme patron de boîte de nuit à Bruxelles évoque "un agenda" qui devait l’amener à se présenter en 2019. Sans toutefois préciser de quelle élection il parle… 

Dans la salle, les réactions sont tout d'abord mitigées. Certains participants expriment tout haut leur scepticisme. D’autres demandent tout de même à qu’on le laisse parler. Au bout de 30 minutes, Philippe Argillier se soumet à un cacophonique exercice de questions-réponses avec la salle. Mais peu à peu, les critiques à son encontre deviennent de plus en plus virulentes, certains le qualifiant de "rigolo", "gourou" ou encore de "mytho".


Puis, à mesure que la salle se vide, le débat va finalement retrouver un peu de sérénité. En revanche, Philippe Arigillier restera toujours aussi mystérieux sur la manière dont il compte aider les Gilets jaunes à faire trembler la République. Comme par hasard…

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter