Grogne des Gilets jaunes : est-il possible d'acheter une voiture propre à 5000 euros ?

Grogne des Gilets jaunes : est-il possible d'acheter une voiture propre à 5000 euros ?

FACT-CHECK - Parmi les principales mesures du gouvernement figure la prime renforcée à la conversion des voitures anciennes. Mais avec une aide plafonnée à 4000 euros pour racheter un véhicule d'occasion propre, et à 5000 pour acquérir une voiture électrique, l'automobiliste va-t-il s'en sortir ? Éléments de réponses.

Peut-on financer un véhicule propre avec une prime de 4000 euros ? Emmanuel Macron a confirmé mardi 27 novembre l'élargissement de l'aide à la conversion pour en finir avec les voitures les plus polluantes, à savoir les véhicules diesel immatriculés avant 2001 (avant 2006 pour les ménages non imposables) et les véhicules essence d'avant 1997. 

Pour 20% des ménages les plus pauvres, cette prime atteindra le plafond de 4000 euros pour l'achat d'un véhicule essence ou diesel neuf ou d'occasion, et 5.000 euros pour l'achat d'un véhicule hybride ou électrique neuf ou d'occasion. Ces montants peuvent-ils inciter les automobilistes à faire la démarche ?

Toute l'info sur

La voiture électrique, le véhicule de demain ?

Prime à l'occasion

D'après les chiffres obtenus par LCI, la prime de conversion initiale (avant l'annonce de son doublement) a suscité un véritable engouement y compris chez les moins favorisés, avec 220.000 dossiers déposés depuis janvier 2018, dont 72% de ces demandes émanant de ménages non imposables. 

La prime a permis d'acheter, dans 48% des cas, un véhicule diesel d'après 2011, et dans 47% des cas, un véhicule essence d'après 2006. En revanche, seules 5% des demandes concernaient l'achat d'un véhicule électrique. 

Lire aussi

Il faudra un apport personnel

Dans son argumentaire, le gouvernement donne l'exemple d'un ménage qui se débarrasse d'une Peugeot 206 diesel de 2000 pour acheter une Citroën C3 essence de 2011 à 5.000 euros. Avec la prime de 4.000 euros, il lui reste en principe à débourser 1.000 euros. Cet exemple correspond à une réalité... A condition de ne pas être regardant sur le kilométrage du véhicule. Un tour sur les sites de revente de voitures d'occasion permet d'observer qu'une C3 de 2011 qui sera proposée à ce prix dépassera souvent les 100.000 km, ce qui implique automatiquement des dépenses à venir en termes d'entretien. Pour ce modèle, il faudra a minima rajouter 2.000 ou 3.000 euros à la prime du gouvernement pour espérer trouver un kilométrage inférieur à 100.000. A modèle constant, enfin, les meilleures affaires seront plutôt du côté des motorisations diesel. 

Changeons de modèle. Pour acheter une Renault Clio postérieure à 2011, toujours d'après l'observation des sites de revente, il sera possible de trouver des modèles à partir de 4.500 euros, à peu près le niveau théorique de l'Argus, mais là encore avec un fort kilométrage. La plupart des annonces pour ce modèle démarrent au-dessus de 5.500 euros. 

Plus généralement, avec un budget n'excédant pas 4.000 euros, un automobiliste souhaitant s'acheter un véhicule essence d'après 2011 devra se tourner vers les plus petits modèles, type Twingo, Chevrolet Spark, Peugeot 107, inadaptés pour une famille. 

Lire aussi

Petits modèles électriques

Pour les automobilistes souhaitant acquérir un modèle électrique ou hybride d'occasion, la prime plafonnée à 5.000 euros permettra, sans apport supplémentaire, d'acheter un petit, voire très petit modèle (de la Renault Twizy à l'utilitaire Kangoo Express). Pour acheter un véhicule électrique récent type Renault Zoé, il faudra ajouter plus de 1.500 à 2.000 euros au montant accordé par l'Etat. 

Enfin, pour acquérir un véhicule hybride de taille intermédiaire de type Toyota Prius d'occasion, il faudra, là encore, ajouter au moins 2.000 euros à la prime de conversion du gouvernement, voire 3.000 euros pour un véhicule immatriculé après 2012.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Zemmour multiplie les attaques contre Le Pen, qui réplique

Présidentielle 2022 : sur LCI, Marine Le Pen dénonce la "division" et les "propos outranciers" d'Éric Zemmour

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.