Montres, mugs et goodies en tout genre : pourquoi l’Elysée se met à la vente de produits dérivés

Politique
DirectLCI
GOODIES - L’Elysée va proposer à la vente, dès vendredi sur internet, des produits estampillés "présidence de la République". L’idée : proposer des "souvenirs de l’Elysée" en valorisant la création française et... en finançant les travaux de restauration du Palais.

Un carnet bleu blanc rouge flanqué d’un "Elysée" calligraphié en doré, un mug estampillé "vive la République et vive la France !", un poster géant à colorer représentant les Macron sur le perron de l’Elysée, un tote-bag, estampillé "président". Vous vous sentez la fibre patriotique ? Le bleu-blanc-rouge est votre association de couleurs préférée ? Ou tout simplement, vous aimez collectionner les souvenirs ? Aucun problème, vous pourrez bientôt vous offrir un petit "souvenir de l’Elysée".  


L’Elysée va en effet dorénavant avoir sa propre boutique souvenir officiels. Une soixantaine d’objets vont être proposés à la vente, dès ce week-end, dans une boutique éphémère installée dans la cour d’honneur de l’Elysée pour les Journées du patrimoine. Une boutique en ligne, boutique.elysee.fr, doit aussi ouvrir ce vendredi. 

Objectif : financer la restauration du Palais

L’Elysée se met donc à la vente de "goodies", comme les musées ou les boutiques de touristes, et la démarche est tout sauf farfelue. Si les voisins anglais sont friands d’assiettes à l’effigie du prince Harry, a priori ici le kitsch n’aura pas sa place. La boutique de l’Elysée ambitionne au contraire, "d’être une vitrine de l’excellence des savoir-faire français, du plus traditionnel au plus moderne", et de "diffuser le plus largement possible les valeurs de la République pour susciter fierté et adhésion", indique l’Elysée dans un communiqué.  


Car les objets proposés ont conçus spécialement par une vingtaine de marques françaises, comme par exemple le Slip français, ou encore Bic, pensés "spécialement pour l’Elysée", et garantis 100% made in France. 

Mais un des principaux objectifs de cette boutique-souvenirs est aussi de permettre de financer la restauration du Palais. "L’Elysée a 300 ans", est le "lieu de notre mémoire collective" mais aussi "un espace où travaillent quotidiennement 80 personnes", indiquent les services de la présidence. "Notre devoir : préserver ce patrimoine. En d’autres mots, rénover", poursuit le communiqué. Des travaux ont déjà commencé à l’été 2018. 

Sur chaque vente de produits, la Présidence de la République touchera donc un pourcentage (12%) qui sera affecté à des projets de restauration de l’Élysée. A noter donc, en plus de se faire plaisir, "celles et ceux qui achèteront des produits contribuerons à préserver ce patrimoine culturel et historique". 


Côté catalogue, il y en a pour tous les porte-monnaie, avec des produits allant de 2 à 250 euros. 60% des objets proposés sont toutefois à moins de 15 euros. Au choix donc, vous pourrez hésiter entre la carte postale à 2 euros, le crayon Bic tricolore à 3 euros, ou... la montre Lip tricolore à 169 euros, ou encore, pour les généreux dépensiers, le bracelet Atelier Paulin "Liberté ou Egalité ou Fraternité" à 250 euros. Les produits sont strictement estampillés Made in France. 

Rayonner à l'étranger

Pour l’instant, une soixantaine de références sont donc proposées, mais le but est d’élargir rapidement le catalogue.  "À partir de 2019, des produits seront développés sous licence par des marques françaises qui diffuseront plus largement l’offre, via leurs réseaux de boutiques, leurs revendeurs et leurs exportations à l’étranger", indique l'Elysée. "Cette distribution plus large offrira un rayonnement toujours plus important à la marque, aux valeurs républicaines, à la culture française et à ses savoir-faire emblématiques." 


C’est Arboresens, une société qui s’occupe déjà de l’image de la Ville de Paris ou de Vélib’, qui a été chargée par l’Elysée d’u rayonnement de la marque, et de développer des sous-licences de marque.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter