Gouvernement : les Français convaincus par Valls mais rejettent Désir

Gouvernement : les Français convaincus par Valls mais rejettent Désir

Politique
DirectLCI
SONDAGE – Les premiers pas de Manuel Valls en tant que Premier ministre sont plutôt bien perçus par les Français. La nomination d'Harlem Désir aux Affaires européennes reste quant à elle incomprise.

Son discours de politique générale, mardi, a achevé de le lancer. Déjà perçu favorablement par une majorité de Français juste après sa nomination, selon le baromètre metronews publié en début de semaine , Manuel Valls a convaincu lors de ses premiers pas au poste de Premier ministre. Devant l'Assemblée, il avait déjà obtenu la confiance de son camp, y compris celle des plus réfractaires à l'aile gauche du Parti socialiste et chez les Verts. Et aujourd'hui, 55 % des Français estiment que le locataire de Matignon a été "convaincant" lors de sa prise de parole, selon un sondage paru ce samedi dans Le Parisien et sur iTélé.

Un essoufflement à prévoir ?

Un chiffre dans la continuité de ceux qui avaient accompagné son action Place Beauvau, où il était l'un des ministres les plus populaires depuis 2012. Réussira-t-il néanmoins à tirer vers le haut la popularité de François Hollande, qui ne recueille que 13 % d'opinions favorables, ou s'essoufflera-t-il très vite, comme son prédécesseur Jean-Marc Ayrault ? De son efficacité sur son dossier prioritaire, la lutte contre le chômage, découlera la réponse.

Manuel Valls devra d'abord composer avec les remous induits par un aspect du remaniement : la nomination d'Harlem Désir. L'arrivée de ce dernier au poste de secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères est en effet désapprouvée par près de 80 % des Français.  Cette promotion en faveur de celui qui a échoué à la tête du PS était déjà largement critiquée par la classe politique, y compris au sein de la gauche.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter