"Grâce à eux nous sommes heureux en sécurité" : les remerciements d'Emmanuel Macron aux soldats français

Politique

NOEL - Dans une allocution pré-enregistrée et diffusée mardi soir, le président de la République a tenu à remercier les militaires qui permettent aux Français de célébrer les fêtes de fin d'année en toutes sécurité.

Le président Emmanuel Macron a de nouveau remercié les soldats qui passent les fêtes loin de leur famille et qui permettent aux Français de célébrer Noël "en sécurité", dans un message pré-enregistré diffusé par France 2 tard mardi soir.  Le président a tenu à rendre hommage aux soldats en France et à l'étranger qui "nous défendent. Ils nous progégent et ils luttent contre le terrorisme islamiste", dans ce message solennel retransmis à la fin d'une émission spéciale de plus de deux heures consacrée aux soldats et présentée par Michel Drucker à Abidjan, 

Il a aussi exprimé sa "gratitude" aux familles de militaires pour "leur part de sacrifice, au cours de cette allocution enregistrée lors du réveillon passé avec les troupes françaises au Tchad sur la base de N'Djamena durant le week-end.

Le chef de l'Etat a appelé les Français à avoir une pensée pour "nos soldats, leurs familles, nos blessés et nos disparus". Car "face à la menace qui est permenente, ils ont choisi de s'engager. Il sont là et grâce à eux nous sommes heureux en sécurité", a-t-il souligné. 

Au Tchad, Emmanuel Macron avait souligné que le budget de l'armée ne serait pas affecté par les "économies" à faire, après les quelque 10 milliards de mesures prises en réponses à la crise de "gilets jaunes". Il avait alors déjà rendu hommage aux soldats, notamment ceux de l'opération Sentinelle, dont l'un avait blessé Chérif Chekatt, auteur d'une attaque qui a fait cinq morts à Strasbourg.

Au plus bas dans les sondages, le président a reconnu des erreurs depuis son arrivée au pouvoir en mai 2017 et multiplie messages et rencontres avec la population. 

"Brigitte se joint à moi pour souhaiter un joyeux Noël à chacun d'entre vous", a twitté mardi matin le chef de l'Etat.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter