Grand débat national : qui sont et à quoi vont servir les 700 médiateurs mis à disposition des élus et des citoyens ?

Grand débat national : qui sont et à quoi vont servir les 700 médiateurs mis à disposition des élus et des citoyens ?

Politique
ORGANISATION - Pour épauler ceux qui souhaiteraient organiser des événements dans le cadre du Grand débat national, le gouvernement a indiqué qu'il comptait sur 700 médiateurs, rompus à l'exercice de l'animation et la modération des débats.

Organiser et animer un débat, ça ne s’improvise pas. Aussi, de nombreuses personnes n’osant pas ou estimant ne pas avoir les compétences nécessaires pour le faire sont sans doute tentées de lâcher l’affaire, et de ne pas participer au Grand débat national. Pour ne brider aucunes initiatives, quelques 700 médiateurs de l’Association nationale des médiateurs (ANM) sont depuis ce jeudi matin à disposition des élus et citoyens pour les organiser ou les animer à leur place.


"L’association a très tôt manifesté à l’organisation du Grand débat le souhait de mettre à sa disposition ses compétences et ses adhérents pour favoriser les débats" explique l’ANM à LCI, précisant avoir déjà reçu de nombreuses demandes de députés, maires, associations et citoyens pour organiser des réunions locales. "Nos médiateurs seront à disposition pour la préparation du débat en amont (révision des thèmes, exercices de médiation) ou pour l’animation seule du débat, ou les deux" nous précise l’association, fondée en 1993 et qui compte sur la mobilisation de 700 à un millier de médiateurs-adhérents.

Tous les médiateurs mobilisés seront volontaires et auront pris connaissance au préalable des modalités d’organisation du Grand débat national, du kit méthodologique édité pour l’occasion et des thèmes définis par le gouvernement. "Nos médiateurs sont déjà formés à la médiation et à l’organisation de réunion publique" assure l’ANM, tout en garantissant de leur part neutralité et impartialité.


Si l'Association nationale des médiateurs précise que ses adhérents viennent "d'horizons différents", elle souligne également que beaucoup sont "avocats, magistrats, directeurs/directrices de ressources humaines, huissiers...". Leurs domaines d'intervention vont des relations interentreprises, à l'environnement en passant le droit du travail. 

Si vous ne visualisez pas le formulaire, cliquez ici

Deux moyens de faire appel à un médiateur

En résumé, si vous souhaitez organiser une réunion locale près de chez vous mais que vous souhaitez être épaulé et accompagné pour sa préparation ou son animation, vous pouvez demander l'aide d'un médiateur de deux façons différentes. En passant via l'organisation du Grand débat et en écrivant à l'adresse suivante : reunionslocales@granddebat.fr. Ils se chargeront alors d'aiguiller votre demande auprès de l'Association nationale des médiateurs, et de vous recontacter pour vous fournir les coordonnées d'un médiateur. 


Vous pouvez également passer directement par l'ANM, et remplir une demande d'appui. Selon votre position géographique, les coordonnées du médiateur le plus proche vous seront communiquées par l'association.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Grand débat national

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter