Qui sont les cinq "garants" de l’indépendance du Grand débat national ?

Qui sont les cinq "garants" de l’indépendance du Grand débat national ?

Politique
FOCUS - L'indépendance du grand débat national lancé par Emmanuel Macron doit être garantie par un collège de cinq personnalités, dont les noms ont été dévoilés jeudi. LCI fait les présentations.

"C'est un exercice inédit qui doit permettre aux Français de dire ce qu'ils souhaitent. Il faut que ce soit bien organisé, avec des principes de transparence et d'impartialité", avait insisté le Premier ministre, Edouard Philippe, lundi 14 janvier, en précisant les modalités pratiques autour des 35 questions fixées par Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français. 

Un "collège de cinq sages"

L’indépendance de ce grand débat national, voulu par le chef de l'Etat pour répondre à la crise des Gilets jaunes, sera garantie par un "collège de cinq sages", censé "veiller à la régularité de la méthode et à celle des travaux d'analyse et de synthèse des contributions recueillies. Ils formuleront toutes les recommandations qu'ils jugeront nécessaires pour satisfaire aux exigences de transparence et d'impartialité", avait ajouté Matignon.

Nous vous les présentons ci-dessous.

Pascal Perrineau

Ce politologue de profession, âgé de 68 ans, a été choisi par Gérard Larcher, le président du Sénat. Titulaire d'un doctorat en sciences politique, Pascal Perrineau a enseigné dans de nombreux établissements, dont l'Institut d'études politiques de Grenoble et Sciences Po Paris. Il a aussi été secrétaire de section du Parti socialiste dans les années 1970. Auteur de nombreux ouvrages, notamment sur le Front national et ses électeurs, il est un spécialiste réputé de la sociologie électorale.

Guy Canivet

Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, qui l’a désigné, s’est 'félicité de confier cette responsabilité à ce grand serviteur de l’intérêt général, dont les qualités connues de tous lui permettront de veiller au bon déroulement du grand débat national". Guy Canivet, 75 ans, a siégé au Conseil constitutionnel de 2007 à 2016. Auparavant magistrat, il a également été premier président de la Cour de cassation, la plus haute fonction de l’ordre judiciaire, de 1999 à 2007.

Nadia Bellaoui

L’actuelle secrétaire générale de la Ligue de l’enseignement a, elle, eu les faveurs du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Aujourd’hui âgée de 43 ans, Nadia Beallaoui a successivement occupé les postes de présidente du Réseau national des juniors associations (RNJA), de membre du Haut conseil à la vie associative (HCVA), de présidente du Mouvement associatif, puis d’administrateur de la fondation La France s’engage. C’est ce "profond engagement dans le mouvement associatif" qui a conduit le CESE, dont elle a aussi été membre, à faire appel à elle.

Jean-Paul Bailly

Son nom avait été l'un des premiers cités. La faute à François de Rugy qui, en marge d'un déplacement à Bordeaux lundi, l'avait dévoilé... avant de se faire taper sur les doigts par Edouard Philippe. Lequel a donc fini par officiellement désigner celui qui "tient la corde depuis le début", selon Le Figaro. Ancien patron de la RATP et de la Poste, Jean-Paul Bailly, 72 ans, a tiré de son expérience une méthode de gouvernance, qu'il a mise sur papier dans le livre Réformez! Par le dialogue et la confiance, paru en 2016. Et préfacé par un certain Emmanuel Macron.

Isabelle Falque-Pierrotin

C'est l'autre choix de Matignon : celle qui dirige la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) depuis maintenant huit ans. Âgée de 58 ans, Isabelle Falque-Pierrotin est passée par HEC et l’ENA, avant d'intégrer, en 1993, le cabinet de Jacques Toubon, alors ministre de la Culture. En 2001, elle lance le Forum des droits d’internet afin d'établir une législation en ligne. Outre la Cnil, elle dirige désormais le G29, le groupe des Cnil européennes. Ce qui lui a permis, en 2018, d'obtenir l'entrée en vigueur du RGPD (règlement européen sur la protection des données), étendant à l'échelle continentale la régulation française.

Si vous ne visualisez pas le formulaire, cliquez ici

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Grand débat national

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter