Limitation à 80 km/h : "Je n'ai pas fait cela pour emmerder le monde" affirme Edouard Philippe

Politique

Toute L'info sur

La Grande Explication : 10 Français face au Premier ministre

RÉPONSE - Ce mercredi soir dans La Grande Explication sur LCI, Edouard Philippe est revenu sur une des mesures phares du gouvernement, qui a cristallisé les tensions ces derniers mois : la limitation à 80 km/h sur les routes. Le Premier ministre a défendu cette réforme en affirmant qu'il n'y avait jamais eu "aussi peu de morts en France".

Adoptée le 1er juillet dernier et considérée comme une des mesures ayant déclenché la mobilisation des Gilets jaunes en novembre dernier, la réforme de la limitation de vitesse à 80 km/h a été de nouveau évoquée ce mercredi soir lors de l'émission La Grande Explication sur LCI, dans laquelle le Premier ministre Edouard Philippe fait face à 10 Français et tente de répondre à leurs interrogations.

"Je savais que cela allait être impopulaire, je n’ai pas été déçu. Je n’ai pas fait cela pour ‘emmerder’ le monde. Je l’ai fait car on avait de mauvais chiffres en termes de sécurité routière. On avait un niveau de morts, d’accidents graves qui est fou. Il m’a semblé qu’il fallait prendre une série de mesures, il n’y a pas que les 80 km/h dans le plan, elles sont en train d’être mises en œuvre, pour qu’on arrête tous ces morts et tous ces accidentés graves" a déclaré Edouard Philippe.

Lire aussi

On n’a jamais eu aussi peu de morts en France !- Edouard Philippe concernant la limitation à 80 km/h.

"Il m’a semblé qu’en passant de 90 à 80 km/h sur les routes du réseau secondaire sans séparateur central, certes on roulait un peu moins vite, on perdait du temps, mais le gain en terme de vies humaines et d’accidents serait à la hauteur de la contrainte supplémentaire" a ajouté le chef du gouvernement, tout précisant : "Une fois qu’on l’a mise en œuvre, on a compté, au 2e semestre de l’année 2018, et on a eu des bons résultats. On a eu 25% d’hospitalisés de plus de 24 heures en moins grâce à cette mesure.  On n’a jamais eu aussi peu de morts (ndlr : sur les routes) en France !"

Lire et commenter