Grève à la RATP : "le service minimum n'est pas le sujet, le sujet, c'est les retraites", affirme Jean-Baptiste Djebbari

Politique

Toute L'info sur

L'interview Politique

L'INTERVIEW POLITIQUE - Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des Transports, était l'invité d'Elizabeth Martichoux sur LCI ce vendredi 13 septembre 2019. L’occasion de revenir sur la grève monstre de la RATP, la réforme des retraites ainsi que des offres de reprises de la compagnie aérienne, Aigle Azur.

Alors que les transports sont au ralenti ou à l’arrêt sur le réseau RATP, le secrétaire d'État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, était l'invité de l'interview politique d'Elizabeth Martichoux ce vendredi 13 septembre 2019. Lors de cette entretien, il a notamment soutenu la RATP et son plan pour faire face à une grève d’une ampleur inédite, la dernière d'une telle ampleur remonte à 2007. "Depuis ce matin, le plan de transports par la RATP est tenu. La 1 et la 14 fonctionnent, les autres sont fermées ou partiellement. Le fonctionnement est conforme à ce qu'a annoncé la RATP hier. 500 volontaires sont aujourd'hui dans les stations de métro pour tenter d'aider les voyageurs", affirmé le secrétaire d'État.

La présidente d'Île-de-France Mobilités, autorité organisatrice des transports de la région, a annoncé cette semaine qu'elle ne paierait pas la RATP pour la journée du vendredi 13 septembre si le service minimum n'était pas assuré. Alors faudrait-il une loi sur le service minimum ? Jean-Baptiste Djebbari n'est pas vraiment favorable : "faire une loi de service minimum réel, c’est compliqué. Et aujourd’hui, ce n’est pas le sujet, le sujet aujourd’hui, c’est les retraites."

Ce qui soulève une autre question : les usagers seront-ils remboursés pour cette journée de grève ? A ce sujet, Jean-Baptiste Djebbari indique qu’il "y aura un sujet du traitement financier". "Il faut voir quel est le niveau de service réel. La plupart des gens sont sur un forfait, la RATP a proposé des alternatives (...) Il me semble un peu tôt pour se prononcer sur le sujet du remboursement", a ajouté le secrétaire d’État chargé des Transports.

Voir aussi

Parmi les revendications des salariés de la RATP, il y a notamment la question de la durée de travail, qui engendre beaucoup d'inquiétude. Le secrétaire d'État dit comprendre "le niveau d’anxiété". Il détaille : "tous les droits acquis jusque 2025 le sont. A partir de 1963 jusqu’à 2025, tous les droits acquis à la retraite sont préservés. Après, on va construire ce régime universel. On va le construire avec les personnes concernées. Je ne peux pas vous dire à quel âge exactement ils partiront à la retraite."

Selon les secrétaires d’Etat, les "modalités de transition" vont être fixées. "On va commencer à recevoir les syndicats de la RATP courant octobre. On va se coordonner. Le régime spécial de la RATP va converger petit à petit vers un régime universel. L’objectif est de converger, pas de supprimer. Ce régime spécial va durer jusqu’en 2025, après on va commencer la transition, et en 2040, il sera universel."

Voir aussi

Au sujet d’Aigle Azur, Jean-Baptiste Djebbari fait savoir qu’"environ 11000 passagers ont acheté des billets et devront rentrer dans les prochaines semaines. Les compagnies mettent à disposition des clients des billets pas chers qu’ils doivent acheter, ensuite, il y a des assurances." La compagnie aérienne française a reçu 14 offres de reprise dont "deux semblent solides sur le plan financier", affirme le secrétaire d’Etat. "Je n’ai pas de religion sur le sujet, il faut que ce soit une offre solide qui offre des perspectives d’avenir à la compagnie aérienne (…) L’offre de Lionel Guérin semble être la préférence des salariés." 

Enfin, sur la situation de Richard Ferrand, mis en examen pour "prise illégale d'intérêts", le secrétait d’Etat chargé des Transports considère qu’il est un "pilier". "Je lui apporte mon soutien personnel", dit-il avant d’ajouter qu’il est un "justiciable comme tout le monde" et qu’il serait "difficile à remplacer".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter