Guérini renvoyé en correctionnelle pour un licenciement présumé frauduleux

DirectLCI
Le président socialiste du Conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Nöel Guérini, a été renvoyé en correctionnelle pour "détournement de fonds publics". La justice le soupçonne d'avoir organisé un licenciement en 2011 au sein du Conseil général en échange de 62.000 euros d'indemnités.

Plus d'articles